Sensations freeride LES MENUIRES

Le truc qui vous affole, c'est le freeride. Pas n'importe lequel, celui des origines ou, comme le veut la définition officielle, " hors de tout cadre formel " et " associé au plaisir des grands espaces naturels vierges ". Du coup, il vous faut un spot qui respire, ouvert sur le large. Notre conseil ? Les Menuires. La station propose l'un des plus vastes espaces de ski hors-piste des Trois Vallées, le plus grand domaine skiable au monde. Sorte d'immensité au carré, l'endroit fait valoir des lettres de noblesse qui ne trompent pas : c'est le berceau de Kevin Guri, compétiteur faisant partie du top 10 mondial du freeride -- il a remporté entre autres l'Xtreme de Verbier en 2013. C'est aux Ménuires, dans la Vallée des Encombres, vierge de toute remontée mécanique, que Guri s'entraîne. Détail amusant : la station a vu éclore la première web-série du free-ski, Bon appétit, qui racole plus de deux millions de vues sur la toile à chaque épisode. Si le freeride a un paradis blanc, c'est ici !
...

Le truc qui vous affole, c'est le freeride. Pas n'importe lequel, celui des origines ou, comme le veut la définition officielle, " hors de tout cadre formel " et " associé au plaisir des grands espaces naturels vierges ". Du coup, il vous faut un spot qui respire, ouvert sur le large. Notre conseil ? Les Menuires. La station propose l'un des plus vastes espaces de ski hors-piste des Trois Vallées, le plus grand domaine skiable au monde. Sorte d'immensité au carré, l'endroit fait valoir des lettres de noblesse qui ne trompent pas : c'est le berceau de Kevin Guri, compétiteur faisant partie du top 10 mondial du freeride -- il a remporté entre autres l'Xtreme de Verbier en 2013. C'est aux Ménuires, dans la Vallée des Encombres, vierge de toute remontée mécanique, que Guri s'entraîne. Détail amusant : la station a vu éclore la première web-série du free-ski, Bon appétit, qui racole plus de deux millions de vues sur la toile à chaque épisode. Si le freeride a un paradis blanc, c'est ici ! www.lesmenuires.com La neige, c'est l'occasion pour vous de recouvrir le bruit et l'agitation sous une épaisse couche de poudreuse. Outre le calme, vous cherchez l'intimité et l'authenticité d'un village de montagne. La direction à suivre ? Les Contamines-Montjoie. Située au coeur d'une réserve naturelle de 55 km2, cette station déploie un patrimoine architectural baroque qui invite à la méditation, notamment en raison de plusieurs chapelles émouvantes. On aime également la configuration des lieux, avec petits hameaux et chalets d'antan. Loin des agités de la glisse extrême, on pratique ici des activités nordiques faisant l'éloge de la lenteur : ski de fond, chien de traîneau, télémark, biathlon... Côté hébergement, on ne saurait trop recommander l'Alpine Lodge, résidence située au coeur du village. L'endroit offre une vue imprenable sur les Dômes de Miage côté est et sur le Mont Joly côté ouest. La cerise sur le gâteau ? Le jacuzzi extérieur pour faire corps avec le décor. www.lescontamines.net La neige pour vous, c'est sans enfants. L'idée ? Vivre une expérience et découvrir de nouvelles sensations. Cet hiver, à Val Thorens, le Club Med lance un tout " nouveau village à la pointe, en sport et énergie ". Altitude ? 2 300 mètres. La cible ? Les mordus de ski qui apprécient aussi le confort. L'offre ? Des cours de ski adaptés aux rythmes de chacun mais également des ouvertures vers les glisses parallèles : speed riding, VTT sur neige ou boardercross. Côté confort, on pointera un aménagement inspiré, confié à l'architecte d'intérieur Sophie Jacqmin, qui revisite les codes traditionnels du genre. Outre un bar s'ouvrant sur la montagne, le lieu déploie un mur d'escalade intérieur ainsi qu'un très beau spa by Carita. A ne pas manquer, le pack " Booster ski " qui combine la glisse avec des séances de détente, de sport et de récupération avec un coach. www.clubmed.be Entre le Glühwein (vin chaud), le Jagatee (un thé tyrolien à l'alcool de fruits et au rhum) et le Red Bull qui coulent à flots, l'Autriche sait ce que signifie " faire la fête ". A tel point que l'après-ski est tout entier consacré à cette activité. La Mecque du genre ? Sölden, dans le Tyrol, station surnommée " la petite Courchevel " qui attire son lot de people, de Beatrix des Pays-Bas à Madonna. Dès 15 heures, ça pulse : les enceintes crachent leurs décibels et les tournées pleuvent à la faveur de kiosques en plein air répartis au pied des pistes. Ici, c'est à ce point crucial que l'office du tourisme a inauguré un site Internet entièrement dédié à ces activités festives. Ce serait dommage de se perdre entre deux bars... www.soelden.com et www.soeldenapresski.at Envie d'un après-ski paisible et harmonieux ? Valloire est la destination qu'il vous faut. Branchée culture, la " Vallée d'or " possède une âme particulière. Une fois les skis déchaussés, on dirige ses pas vers l'église baroque savoyard du XVIIe siècle, classée monument historique, qui figure parmi les plus somptueuses de Savoie. On visite également les dix-sept hameaux traditionnels qui constituent la station. Chacun d'entre eux possède une chapelle avec un magnifique cadran solaire. A ne pas rater non plus, les deux compétitions annuelles consacrées, à savoir le 24e Concours international de sculptures sur glace (du 13 au 16 janvier, avec son et lumière le 16), ainsi que le 32e Concours international de sculptures sur neige (du 20 au 23 janvier). www.valloire.net Situé à 1 100 mètres d'altitude, le village de Saint-Colomban-des-Villards coule des jours heureux à l'abri des autoroutes du ski. N'empêche, la station est reliée aux Sybelles, le quatrième domaine skiable en France. Eclaté en hameaux serrés, Saint-Colomban-des-Villards se découvre comme un endroit préservé où " tradition ", " authenticité " et " terroir " sont les maîtres-mots. Ce n'est pas pour rien que la Maison du Patrimoine accueille autant de monde. On peut y découvrir les richesses du passé à travers une magnifique collection de costumes traditionnels et des pièces de mobilier savoyard uniques. Côté nature, le massif de l'Arvan-Villards -- notamment avec les Aiguilles d'Arves, qui culminent à 3 510 mètres -- plante une atmosphère qui incite à renouer avec une vie de montagne authentique. www.sybelles.com Profiter de la neige pour mettre les bouchées doubles. Pourquoi pas ? Il est possible de se régaler sans se ruiner en triples étoilés. Le bon plan ? Saint-Gervais, réputé pour sa glisse gastronomique. Celle-ci opère à plusieurs niveaux. Le haut du pavé est détenu par le Sérac, endroit qui vient de décrocher sa première étoile au guide Michelin avec une cuisine de haut vol très créative. Le Sérac possède une seconde enseigne plus bistronomique, qui met à l'honneur une cuisine de grand-mère simple mais surprenante. A côté de cela, on trouve une série de restaurants qui font la part belle aux produits locaux. Ces adresses sont souvent confidentielles et disposent en prime de vues majestueuses sur le mont Blanc. Leurs noms ? O'Communailles, Sous les Freddy's, ou encore Le Tremplin. Sans oublier Snacking Soleil, un mazot dédié à une finger-food goûteuse et pas chère, ou encore la mythique Folie Douce, qui va inaugurer son cinquième établissement sur les pentes de la station. www.saintgervais.com Située dans les Hautes-Alpes, cette station ultra-fonctionnelle décline une multitude d'activités et de services pour les familles. Autant dire que les enfants y sont rois. Deux labels en témoignent : Labellemontagne et Famille Plus Montagne. Autre pièce à verser au crédit d'Orcières : c'est ici que le premier jardin des neiges français a été imaginé. Tout est pensé dans le sens du confort : livraison des courses et du matériel dans les appartements, gratuité des enfants à Noël et au printemps, complexe aqualudique, ainsi qu'activités insolites à découvrir en famille (village igloos, chien de traîneau...). On aime aussi les remontées adaptées aux petits, soit les " télémix ", hybrides entre sièges et cabines. Bien vu également, les zones de glisse thématiques telles que Waouland et Opouland. Du côté des bonus, on notera que Labellemontagne offre une veste de ski, la location du matériel et les cours collectifs pendant les vacances, pour tout forfait Enfant de six jours acheté en ligne. http://orcieres.labellemontagne.com La neige, c'est nouveau pour vous. En vérité, ça vous fait même un peu peur. Pas de panique, il existe des domaines adaptés aux débutants. C'est le cas d'Albiez, station composée de deux villages qui met à disposition un espace ludique dédié aux familles et aux skieurs novices -- qu'ils soient jeunes ou non --, une série de pentes douces pour apprivoiser la neige, ainsi que des cours de l'Ecole de Ski Français accessibles dès 2 ans. On aime également les attentions portées aux détails : location de poussettes-luges et sac à dos de randonnée pour bébé dans les magasins de la station, espace table à langer dans les toilettes publiques au pied des pistes, atelier fabrication du beurre dès 4 ans, bibliothèque, piste de luge... www.albiez-tourisme.fr La glisse, vous l'aimez, un peu, beaucoup, à la folie ! Debout à 7 heures, vous attaquez les pistes dès 8h30 pour ne les abandonner à regret qu'à la fermeture. C'est officiel, vous êtes un " ski addict ". Sachez que cette pathologie sympathique se soigne aux Saisies. A la suite de 25 millions d'euros d'investissement, la station a boosté son domaine skiable : trois nouvelles pistes, un nouveau télésiège à six places débrayable Bellasta et vingt nouveaux enneigeurs. A cela, il faut ajouter une foule de possibilités : 192 km de pistes alpines, 120 km d'itinéraires de ski nordique variés, ou des initiations gratuites au biathlon sur les traces de Raphaël Poirée, biathlète de légende. Notre coup de coeur ? La possibilité de pratiquer le ski joëring, une discipline d'origine scandinave offrant des sensations ski nouvelles au rythme de chevaux de trait. www.lessaisies.com Envie d'être dépaysé sans être " lost in translation " ? C'est à Bardonecchia qu'il vous faut aller. Situé en Italie, dans le Piémont, il s'agit d'un spot qui a accueilli une épreuve - le snowboard - lors des JO de Turin en 2006. Fort d'une tradition de sports d'hiver depuis 100 ans, ce village de montagne cisalpin possède un charme fou. Bonne nouvelle pour tous ceux qui ne maîtrisent pas la langue de Dante : la station étant située juste à la frontière, l'italien n'est pas obligatoire, tout le monde parle français. Autre élément intéressant : les vacances scolaires décalées qui permettent de skier loin des foules. En bonus, la possibilité de goûter aux spécialités culinaires piémontaises. http://bardonecchia.labellemontagne.com www.bardonecchiaski.comPAR MICHEL VERLINDEN