1 LE CANAL DU CENTRE ET STRÉPY-THIEU

Le Canal du Centre et ses quatre ascenseurs hydrauliques classés au Patrimoine mondial par l'Unesco sont les seuls du genre encore en fonctionnement dans le monde. Chacun d'eux permet de franchir une dénivellation de dix-sept mètres uniquement grâce à l'énergie de l'eau. On embarque à bord d'une péniche pour les découvrir. Une visite qu'on couple à celle de l'ascenseur de Strépy-Thieu, le plus grand jamais construit dans le monde. Inauguré en 2002, il relie l'Escaut à la Sambre et aide le passage de péniches de 1 350 tonnes !
...

Le Canal du Centre et ses quatre ascenseurs hydrauliques classés au Patrimoine mondial par l'Unesco sont les seuls du genre encore en fonctionnement dans le monde. Chacun d'eux permet de franchir une dénivellation de dix-sept mètres uniquement grâce à l'énergie de l'eau. On embarque à bord d'une péniche pour les découvrir. Une visite qu'on couple à celle de l'ascenseur de Strépy-Thieu, le plus grand jamais construit dans le monde. Inauguré en 2002, il relie l'Escaut à la Sambre et aide le passage de péniches de 1 350 tonnes ! Visite du Canal du Centre et de Strépy-Thieu au départ du 50, rue Raymond Cordier, à 7070 Le Roeulx. voiesdeau.hainaut.be Voici une boutique parfaite pour les escapades mère-fille. Essentiel, Marc by Marc Jacobs, Pepe Jeans, Xandres, Twin-Set, Clio Goldbrenner... Un magasin comme un arc-en-ciel au Pays noir, avec des tenues pour les occasions ou la vie de tous les jours. On y trouve aussi les bracelets Hipanema qui font fureur. 85, boulevard Tirou, à 6000 Charleroi. Tél. : 071 33 15 58. www.boutiquetess.com Thé ou infusion ? Nature, gourmand ou frais ? Vous trouverez ce qui vous plaît dans ce petit magasin, le seul spécialiste en la matière à Charleroi. On y dégote une sélection du Palais des Thés ou de chez Théodor, des biscuits Dandoy ou une confiture originale. Egalement une belle collection de services à thé. La rue piétonne est l'une des plus agréables de la ville. 32, rue de Dampremy, à 6000 Charleroi. Tél. : 071 32 07 61. L'ASBL Rockerill redonne vie aux anciennes Forges de la Providence, abandonnées depuis le déclin de l'industrie sidérurgique. Le bâtiment abrite aujourd'hui un centre urbain dédié aux cultures populaires et alternatives et compte quatre espaces : un lieu d'exposition, un bar, une salle de spectacles et un grand hall, pour les événements plus importants. En plus de nombreux concerts allant du rock à l'électro en passant par le hip-hop et le blues, les " apéros industriels " rythment les jeudis soir de beats bien tranchés. Dès 21 heures, entrée gratuite dans les forges avec expos, concerts puis DJ sets avec la crème de l'électro belge. En face, sur un long mur entre le Rockerill et Dampremy, une dizaine d'artistes ont été invités à graffer dans le cadre du festival d'art urbain Asphalte (lire par ailleurs). 136, rue de la Providence, à 6030 Marchienne-au-Pont. www.rockerill.com Rayon balades, un très beau Ravel relie Charleroi à Erquelinnes, à la frontière française, en passant notamment par l'abbaye d'Aulne. Trente kilomètres de chemins de halage le long de la Sambre. De l'eau, de la verdure et des tronçons où on ne croise que des promeneurs, des cyclistes ou des pêcheurs. Le site Web du Ravel propose de nombreuses brochures détaillées dans l'onglet cartes (cliquer ensuite sur Erquelinnes). http://www.velo-ravel.be/brochurespdf/ravel_hautesambre_.pdfAvec plus de 2 200 m2 d'exposition, le musée de la Photographie est l'un des plus importants d'Europe. Il est installé dans un ancien carmel néogothique, enrichi d'une aile moderne en 2008. Man Ray, Doisneau, Capa... On peut y admirer les oeuvres des plus grands photographes, des pionniers à la création contemporaine. A côté de la riche collection permanente, le lieu présente une dizaine d'expos temporaires par an. Au menu cet été, les troublants clichés de scène de Rodolphe Archibald Reiss ; ceux du photographe pictoraliste belge Léonard Misonne ; ou encore une sélection d'images de Jimmy Bourgeois sur l'occupation allemande à Bruxelles pendant la Seconde Guerre mondiale. Un incontournable. 11, avenue Paul Pastur, à 6032 Mont-sur-Marchienne. www.museephoto.be Au début du XXe siècle à Charleroi, un nouveau quartier prend forme. La bourgeoisie, née de l'essor industriel, construit de somptueuses demeures afin d'afficher sa réussite sociale. Un terrain propice pour l'Art nouveau, qui a laissé des traces dans le tissu urbain. L'office du tourisme de Charleroi propose une balade à la découverte de ces façades et vitraux fastueux. Autre option : la visite " Tourisme construction " qui permet de comprendre cette ville en travaux. Maison du tourisme du pays de Charleroi, 20, place Charles II, à 6000 Charleroi. Tél. : 071 86 14 14. www.paysdecharleroi.be Dans un écrin de verdure, voici une ancienne abbaye cistercienne fondée selon l'histoire locale, au VIIe siècle par saint Landelin, un brigand repenti. C'est au XIIe siècle que l'abbaye d'Aulne trouve tout son rayonnement. En 1794 pourtant, elle est incendiée par les troupes révolutionnaires françaises après l'expulsion des moines. Les ruines ont depuis été classées au Patrimoine majeur de Wallonie. On peut s'y promener et suivre les panneaux qui évoquent l'histoire et l'architecture de ces vestiges. Un audioguide raconte la vie quotidienne des moines. A ne pas manquer, le Juillet musical d'Aulne, soit une série de concerts de musique classique et de jazz donnés sur le site. Dans les caves moyenâgeuses de l'abbaye, se trouvent un restaurant et un bar à vin. L'abbaye abrite aussi depuis 2000 la brasserie du Val de Sambre que l'on peut visiter. A 6530 Thuin. www.abbayedaulne.be Brasserie du Val de Sambre, tél. : 071 56 20 73. www.valdesambre.be Juillet musical d'Aulne, les deux premiers week-ends de juillet prochain, www.j-m-a.be Une adresse carolo authentique tenue par Irène et Philippe. L'ambiance est chaleureuse, entre les miroirs anciens, les boiseries et les vieux pavés en ciment. Un lieu, deux concepts : un petit bistro et, en haut de quelques marches, un restaurant plus intime qui donne sur la cuisine. Viandes de qualité, très bonnes frites et grand choix de bières belges artisanales. 33, rue de Marcinelle, à 6000 Charleroi. Tél. : 071 31 41 48. Ambiance british - le gérant vient d'outre-Manche -, mobilier baroque et terrasse ensoleillée, le Harpers Bar est la nouvelle adresse branchée. On s'y pose pour un burger, quelques tapas, un cocktail ou un concert. Le lieu a même développé sa propre application mobile ! 88, boulevard Tirou, à 6000 Charleroi. Tél. : 0493 50 70 64. www.harpersbar.be Depuis ce 19 juin et jusqu'au 11 juillet prochain, a lieu le Festival au Carré, un rendez-vous mêlant théâtre, musique, danse, ateliers et même gastronomie, organisé par le théâtre du Manège à Mons. Après d'intenses travaux de rénovation, l'événement retrouve sa précieuse cour. Cette année, Agnès Jaoui, David Murgia ou Wim Vandekeybus sont à l'affiche. On pourra également découvrir le projet d'écriture collective Une Aube boraine de Lorent Wanson et du Théâtre Epique, soutenu par Mons 2015, qui fait une étape au festival le temps d'un spectacle baptisé C'est presque au bout du monde. Festival au Carré au Manège et au Carré des Arts, à 7000 Mons. Tél. : 065 39 59 39. www.lemanege.com Jusqu'au 11 juillet prochain. A l'origine de cette boutique éclectique, deux amies d'enfance. Frustrées de ne pas trouver leurs marques de déco favorites dans leur ville d'origine, elles décident de lancer leur concept store. Cela fait aujourd'hui trois ans qu'elles sont installées dans ces trois pièces en enfilade très lumineuses. Avec une centaine de marques, Wonder Friends propose des objets design, bijoux, linge de maison, gadgets en tout genre, ainsi qu'un peu de mode et un rayon Enfant. Depuis peu, l'artiste-tatoueur Arthur s'est installé à l'arrière du bâtiment. Au sous-sol, on peut déguster tranquillement un thé bio et un cupcake, avec vue sur le jardin. Un endroit plein de fraîcheur. 13, rue de Montigny, à 6000 Charleroi. Tél. : 0491 07 62 16. www.wonderfriends.be Pour la cinquième fois, Mons organise le Dimanche toqué, un menu concocté par plusieurs grands chefs de talent à prix ultradémocratiques. Leur défi est de préparer en quatre heures quelque 3 000 repas, et à l'extérieur s'il vous plaît. Aux jardins du Beffroi, à 7000 Mons. Inscriptions, tél. : 065 36 20 15 et contact@mons2015.eu Le 31 août de midi à 16 heures. Besoin de dépaysement et de détente ? Le parc naturel du Pays des Collines, entre l'Escaut et la Dendre, regorge de paysages enchanteurs qui ne demandent qu'à être découverts. Le temps d'une balade ressourçante, on n'hésite pas à s'arrêter pour une pause gastronomique dans les chèvreries, brasseries, ou chez les nombreux artisans du coin. A Flobecq, la Maison des plantes médicinales propose de découvrir les bienfaits des herbes thérapeutiques. Leur restaurant, Histoire des mets, propose une cuisine saine de plats mijotés utilisant les aromates et épices présentés dans le musée et jardin riche de 80 espèces. www.paysdescollines.be Maison des plantes médicinales, 9, rue Georges Jouret, à 7880 Flobecq. Tél. : 068 57 28 47. www.maisondesplantes.be Fondée à la fin des années 80, la brasserie La Binchoise a renoué avec la tradition brassicole de la ville des Gilles. Binchoise Blonde, Brune, Bière des Ours, Cuvée Spéciale Noël... La production est aujourd'hui reconnue internationalement pour sa qualité, due à la méthode traditionnelle de fabrication. Installée dans une malterie du XIXe siècle, on y trouve aussi une taverne qui propose une cuisine du terroir et les bières brassées sur place. Des visites du site, organisées par le restaurant, permettent de découvrir l'histoire du lieu et l'évolution des machines. 38, faubourg Saint-Paul, à 7130 Binche. Tél. : 064 33 61 86. www.labinchoise.be Visites : 5,50 euros par personne (dégustation comprise), sur rendez-vous uniquement (restaurant@labinchoise.be). Envie de sensations fortes ? Le site de Charleroi Airport accueille depuis avril dernier un simulateur de chute libre, Airspace. Un tunnel en verre de quatre mètres de diamètre permet aux participants de se laisser porter par un vent d'une vitesse de 200 km/heure. Un outil formidable pour les novices comme les professionnels du parachutisme. 26, rue Charles Lindbergh, à 6041 Gosselies. Tél. : 071 91 91 00. www.airspace.be Lancé en 2008, le Vecteur est une plate-forme pluridisciplinaire qui cherche à donner un coup de projecteur sur la jeune création contemporaine. Musique, arts plastiques, cinéma, littérature et arts numériques : le lieu a su se faire une place dans le paysage culturel. Chaque mercredi, y sont organisés les " taste-in movies ", des soirées cinéma précédées d'un repas thématique (10 euros pour le tout). La galerie, baptisée V2, propose cet été le travail du jeune artiste Laurent Simon qui décore des crânes d'animaux à l'encre de Chine. 30, rue de Marcinelle, à 6000 Charleroi. Tél. : 071 27 86 78. www.vecteur.be Le respect de l'environnement et l'accessibilité coulent dans les veines de ce festival de musique, de théâtre et d'art de rue. Gobelets réutilisables, vélos à disposition, prix accessible, LaSemo est l'un des pionniers dans le domaine. Cette année, on pourra y voir Patrice, Saule, BaliMurphy, Boulevard des Airs ou encore Alice Francis. La moitié de l'affiche est composée d'artistes belges et l'ambiance y est festive et familiale, dans le joli cadre du parc d'Enghien. Les enfants sont ici réellement les bienvenus, avec une foule d'activités qui leur sont destinées. Au parc d'Enghien, à 7850 Enghien. www.lasemo.be Du 11 au 13 juillet prochain. Le dimanche 13 juillet prochain, le Syndicat d'initiatives de Silly organise une randonnée à vélo de 20 km à la découverte des producteurs slow food locaux. L'occasion de les voir à l'oeuvre, mais aussi de faire connaissance avec leurs produits lors d'un pique-nique requinquant. Départ : S.I.S., 11, place communale, à 7830 Silly. Tél. : 068 33 16 06. www.silly-tourisme.com Au sud de Charleroi, un haut lieu du patrimoine industriel wallon. C'est ici, à l'ancien charbonnage du Bois du Cazier, qu'ont péri, en 1956, quelque 262 hommes lors d'un incendie provoqué par un wagonnet de charbon coincé dans l'ascenseur. Les victimes - de douze nationalités différentes - sont restées bloquées à 1 000 mètres de profondeur. L'exploitation du Cazier est stoppée en 1967. Quarante-cinq ans plus tard, le site est réhabilité et classé au Patrimoine mondial de l'Unesco. Aujourd'hui, l'endroit accueille trois zones muséales. L'Espace 8 août 1956 est dédié à la catastrophe, avec des films, photos et témoignages sur cette journée terrible. Vient ensuite le musée de l'Industrie qui raconte la révolution industrielle. Le musée du Verre complète la trilogie, avec de belles collections présentées sous l'angle novateur de la chronologie à rebours. Un voyage inédit du présent aux origines de ce matériau. A noter également : un sentier de promenade sur les terrils qui entourent le site permet de découvrir le panorama du pays de Charleroi. 80, rue du Cazier, à 6001 Marcinelle. Tél. : 071 88 05 56. www.leboisducazier.be PAR MARIE DOSQUET / PHOTOS : WOUTER VAN VAERENBERGH