" Nous sommes originaires du Brabant wallon, confient les propriétaires. Nous vivions encore à l'étranger lorsque nous avons acheté ce terrain à bâtir. Nous avons pu prendre le temps de mûrir notre projet puisque nous n'avons commencé à construire que cinq ans plus tard. " Durant cette période d'attente, la parcelle reste en friche, inhospitalière, envahie par un sous-bois peu engageant. Toutefois, même dans cet état, on pouvait aisément imaginer comment tirer le meilleur parti de son excellente orientation, un ensoleillement plein sud. Sa topographie est tout aussi idéale. En effet, le terrain descend en pente raide depuis sa limite arrière - une prairie - et cela jusqu'au niveau de la rue. Il a donc suffi de creuser dans la partie supérieure pour y loger l'habitation, qu...

" Nous sommes originaires du Brabant wallon, confient les propriétaires. Nous vivions encore à l'étranger lorsque nous avons acheté ce terrain à bâtir. Nous avons pu prendre le temps de mûrir notre projet puisque nous n'avons commencé à construire que cinq ans plus tard. " Durant cette période d'attente, la parcelle reste en friche, inhospitalière, envahie par un sous-bois peu engageant. Toutefois, même dans cet état, on pouvait aisément imaginer comment tirer le meilleur parti de son excellente orientation, un ensoleillement plein sud. Sa topographie est tout aussi idéale. En effet, le terrain descend en pente raide depuis sa limite arrière - une prairie - et cela jusqu'au niveau de la rue. Il a donc suffi de creuser dans la partie supérieure pour y loger l'habitation, qui dispose de ce fait d'une protection thermique naturelle côté nord. Placée perpendiculairement à l'axe de la parcelle, la maison se réveille avec le soleil côté entrée. La façade tournée vers la rue profite, elle, de la lumière durant la journée, tandis que les derniers rayons viennent caresser une terrasse couverte aménagée à l'étage, dans le prolongement du séjour. De l'extérieur, le bâtiment semble de facture traditionnelle avec ses longues façades habillées d'une très élégante brique de couleur tourbe. " Nous avons mis du temps à la trouver, soulignent les propriétaires. Car nous souhaitions qu'elle s'harmonise avec le bois, c'est-à-dire du cèdre rouge qui a été placé sous forme de bardage sur le pignon et utilisé pour les volets. Mais si la base de la maison est construite en béton, tout l'étage de vie est en bois, structure comprise. Nous avons employé essentiellement deux types de bois à l'intérieur : du chêne et le cèdre rouge, qui, par son incursion à l'intérieur, assure une continuité avec le bardage extérieur. " Les sols, la grande table de la salle à manger et le plan de travail de la cuisine sont eux aussi en bois. Quant à la terrasse extérieure de l'étage, elle a été réalisée avec de l'Ipe, un bois tropical qui a aussi servi à la confection de la banquette installée dans l'entrée. A noter : plusieurs éléments de mobilier ont été créés sur mesure par un menuisier, dont le meuble laqué de la cuisine et celui qui sert à la fois de rangement et de garde-fou, au niveau de l'escalier, par exemple. " La vue sur la vallée et l'orientation favorable de la maison ont déterminé notre choix du séjour à l'étage et de l'espace de nuit au rez-de-chaussée, et non l'inverse, s'enthousiasment les propriétaires. Les chambres sont alignées côté jardin, tandis qu'au nord, en prolongation de l'escalier qui donne accès à l'étage, sont logés les locaux techniques. " La pièce de séjour - comprenant cuisine, salle à manger et salon - devait être ouverte, accueillante et lumineuse, tout en laissant libres des surfaces pour d'éventuels accrochages, comme cette grande carte du monde que l'on trouve dans la cuisine. La façade avant est donc rythmée par plusieurs ouvertures en hauteur. Tandis qu'une seule baie panoramique, située face à la table de la salle à manger, crée le contact avec la partie arrière. La partie ouest est entièrement vitrée, en totale harmonie avec la nature environnante. Quant à la terrasse intégrée à l'intérieur du volume de la toiture, elle peut être utilisée durant une grande partie de l'année. Pour l'architecte Arnaud de Meyer, cette maison répond parfaitement à la philosophie que s'est fixée son bureau d'architectes urbanistes. " Nos projets doivent être en interaction avec leur environnement, jusqu'à en devenir indissociables, martèle-t-il. Et l'espace bâti tire son essence d'éléments situés au-delà de ses propres limites. " Carnet d'adresses en page 120.Le " Carnet de route " de Bois & Habitat est en vente dans plus de 30 librairies de Bruxelles et de Wallonie (liste sur www.bois-habitat.com) et sera disponible au Salon, du 23 au 26 mars, à Namur Expo. Reportage : Jean-Pierre Gabriel