Retrouvez Frédéric Brébant chaque lundi matin, vers 9 h 45, dans l'émission " Bonjour quand même ", de Jean-Pierre Hautier, sur La Première (RTBF radio).
...

Retrouvez Frédéric Brébant chaque lundi matin, vers 9 h 45, dans l'émission " Bonjour quand même ", de Jean-Pierre Hautier, sur La Première (RTBF radio).Pauvres petits conducteurs de gros 4 x 4 en ville... Depuis plusieurs semaines déjà, les sympathisants de cette mode automobile - consternante, il est vrai - font l'objet de critiques et de quolibets plus agressifs que jamais. Trop polluant, trop imposant, trop arrogant, trop dangereux... Le tout-terrain citadin est tout simplement devenu " trop " et ses détracteurs s'arment doucettement pour signifier que cette supervoiture n'a pas sa place en milieu urbain, autocollants de protestation à l'appui. Dieu merci, ces pauvres petits conducteurs de gros 4 x 4 en ville ont désormais un saint patron en la personne de deux Londoniens farfelus qui ont phosphoré sec pour leur venir en aide. Sur www.sprayonmud.com, les concepteurs du site expliquent en effet - le plus sérieusement du monde - ce qu'il faut faire pour changer le regard des passants hostiles à leur passion automobile. Clair comme de l'eau de roche : il s'agit tout bonnement d'asperger un peu de boue sur le tout-terrain, histoire que le voisinage, les collègues ou encore les amis soient convaincus que les propriétaires de 4 x 4 l'ont acheté pour arpenter réellement les campagnes et les forêts en bon amoureux de la nature qu'ils sont. Et non pas pour faire uniquement le malin. Oui mais, me direz-vous, on ne trouve pas de la boue comme ça, en ville, au beau milieu de l'asphalte et des trottoirs. Justement et c'est donc tout l'intérêt de www.sprayonmud.com, traduisez " de la boue en spray " ! Pour un peu moins de 12 euros, ce site britannique vend carrément un flacon de 75 cl de liquide brunâtre qui, paraît-il, est de la véritable boue. Idéal pour les bobos débordés. Car en quelques pressions rondement menées, leur tout-terrain citadin ressemble à un vrai 4 x 4 revenu d'une expédition exaltante en forêt de Soignes. Et personne ne peut donc plus leur reprocher d'aller seulement au boulot ou au supermarché avec leur monstre sur roues. Trop cool. Evidemment, le produit est cher, débile et inutile. Mais ça marche : le site affiche déjà 400 000 visiteurs. Comble de l'hypocrisie, les vendeurs de cette boue industrielle rappellent toutefois qu'il est interdit de salir volontairement sa plaque d'immatriculation avec leur produit afin d'échapper aux radars de la police en cas d'infraction au code de la route. Ce qui est évidemment devenu l'objectif n°1 de petits rigolos - propriétaires de 4 x 4 ou non - allergiques aux caméras de surveillance et autres radars automatiques ! Consternant, le succès de www.sprayonmud.com ne serait donc pas uniquement lié à la seule mode des tout-terrain citadins. Plutôt rassurant ! Blague à part, avec ou sans boue, la furie des 4 x 4 en ville n'est pas prête à s'estomper. On est même passé, depuis peu, à la vitesse supérieure avec des espèces de minitanks sur roues dans les communes huppées du Brabant wallon. Aperçu pour la première fois dans le désert lors de la guerre du Golfe, le Hummer de General Motors semble en effet devenir la nouvelle coqueluche automobile des poseurs de service ( www.hummer.com). Ce véhicule originellement militaire et décliné en version grand public sous les appellations H2 et H3 se négocie entre 40 000 et 85 000 euros selon les modèles et incarne donc forcément, aujourd'hui, un symbole de réussite sociale. Comme une Ferrari, mais en moins rapide et en beaucoup plus musclé. Singulier, le phénomène n'a pourtant rien d'étonnant. Après avoir touché les domiciles privés, l'idée de " bunkerisation " se décline désormais sur les routes. Concrètement, on roule surélevé, retranché, hyperprotégé. Quitte à se moquer des moins nantis. Et à s'exposer aux foudres des anti-tout-terrain pourtant prêts à mener des actions " pneus dégonflés " ( www.anti4x4.net)! Un pssschttt de boue, vite ! Frédéric Brébant