Un nouveau défi. On pensait qu'il avait tout fait : des lampes, des immeubles, des brosses à dents, des tabourets, des motos, des nouilles, des éoliennes, des hôtels, des vêtements, des poignées de porte, des cordes à sauter, des musées, des presse-citrons, des bancs publics, des lavabos, des pots de sauce tomate, des montres, des navettes spatiales, des cendriersà Pourtant, dans cet inventaire à la Prévert, il y a un objet que le plus fameux des designers français ...

Un nouveau défi. On pensait qu'il avait tout fait : des lampes, des immeubles, des brosses à dents, des tabourets, des motos, des nouilles, des éoliennes, des hôtels, des vêtements, des poignées de porte, des cordes à sauter, des musées, des presse-citrons, des bancs publics, des lavabos, des pots de sauce tomate, des montres, des navettes spatiales, des cendriersà Pourtant, dans cet inventaire à la Prévert, il y a un objet que le plus fameux des designers français n'avait jamais abordé : le flacon de parfum. Sweet memories. " Bien sûr, on me l'avait proposé plus d'une fois, mais rien ne me tentait, raconte-t-il. Il faut dire que je m'y connais en parfums. À une époque, ma mère, Jacqueline, tenait une parfumerie dans les quartiers chics de Paris, où elle s'ennuyait d'ailleurs à mourir. Entre 8 et 13 ans, je l'aidais à la boutique, et les femmes dont je croisais les effluves avenue Victor-Hugo s'adressaient plus facilement à moi qu'à elle, pour savoir si elles devaient opter pour la crème du docteur Payot, les parfums de Coty ou de Danaà " Un parfum d'éternité. Il n'empêche, devenu un touche-à-tout de talent, le petit Philippe devenu grand a pendant longtemps regimbé à l'idée de " flaconner ". " Finalement, c'est dans un avion que j'ai croisé les gens de Nina Ricci, et comme je porte moi-même l'Air du temps depuis de nombreuses années (bien que ce soit un parfum féminin, ma femme Jasmine trouve que c'est celui qui me va le mieux !), j'ai accepté leur proposition. Pour moi, ce parfum n'est ni vieux ni neuf. Ce jus est d'une telle qualité qu'il a beau avoir plus de 60 ans il est éternel. " Les deux colombes. De l'objet original de Marc Lalique, Starck n'a gardé que les deux colombes qui s'embrassent. Celles-ci ne sont plus le capuchon mais le corps même du flacon. Ces courbes étranges, énigmatiques à première vue (le vaporisateur est caché sous un capot d'acier placé sur l'aile d'un des oiseaux), cette forme mouvante, organique et intrigante, vont forcément surprendre le petit monde sage de la parfumerie. " Il a bien failli ne pas voir le jour, ajoute Philippe Starck, la forme intérieure comme extérieure est presque impossible à réaliser. Aller " à l'os " des choses, ce n'est jamais facile. " Eau de toilette l'Air du temps, de Nina Ricci, vaporisateur 45ml, 70 euros. Sortie mi-octobre prochain.Guillaume Crouzet