Une vraie success-story ! Philippe Michiels, héritier d'une célèbre famille de tailleurs bruxellois, entend trouver sa propre voie pour exprimer ses talents. Attiré par le travail du bois, il se lance dans le tournage de pieds de lampes. Les premiers exemplaires sont réalisés dans un garage. L'affaire se développe et, quelques années plus tard, une collection largement étoffée est diffusée à des milliers d'exemplaires.
...

Une vraie success-story ! Philippe Michiels, héritier d'une célèbre famille de tailleurs bruxellois, entend trouver sa propre voie pour exprimer ses talents. Attiré par le travail du bois, il se lance dans le tournage de pieds de lampes. Les premiers exemplaires sont réalisés dans un garage. L'affaire se développe et, quelques années plus tard, une collection largement étoffée est diffusée à des milliers d'exemplaires. Mais Philippe Michiels souhaite offrir une gamme plus large de mobilier. Son credo est le bois plein, et plus précisément le chêne qui est teinté dans une belle gamme de coloris. " Chez nous, explique-t-il, le placage est chose rare. Et encore, nous employons de grosses feuilles, jusqu'à 3 mm d'épaisseur. Nous utilisons pour ce faire du chêne français ou du noyer, mais aussi des bois exotiques, comme le zebrano ou le wengé."C'est d'ailleurs en wengé qu'a été réalisée l'intervention majeure de Luz interiors, le bureau d'études fondé par Philippe Michiels, dans cet appartement parisien. " Lorsque nous participons à un salon, comme Scènes d'Intérieurs à Paris, nous présentons du mobilier disposé dans un décor qui pourrait être celui de votre salon. Notre gamme de sièges, canapés, tables, armoires est assez complète. De fil en aiguille, on nous a demandé de composer des intérieurs. C'est ainsi que nous avons franchi un pas en développant notre bureau d'études. Nous travaillons en Belgique comme à l'étranger. Mais la France, et singulièrement Paris, représentent d'excellents débouchés. Selon nos clients, le savoir-faire belge offre un rapport qualité-prix supérieur à ce qui peut se trouver sur place. "La salle de bains et le dressing de cet appartement sis place de la Madeleine, à deux pas de la gourmande enseigne Fauchon, a remplacé trois pièces exiguës. De part et d'autre de la baignoire deux univers différents ont été aménagés : celui de Monsieur et celui de Madame. " Pour le reste, nous sommes essentiellement intervenus dans l'agencement, en prenant soin de mettre en scène le mobilier et les objets existants des propriétaires. Vous trouverez ici et là nos lampes ou un canapé. "Luz interiors s'est surpassé dans la salle à manger. Placée dans l'axe de la cuisine, celle-ci est constituée d'une table haute entourée de sièges de bar. " Nous avons été précurseurs dans ce domaine, en proposant des assises à table haut juchées, s'enorgueillit Philippe Michiels. Et, dans la foulée, des tables hautes, qu'elles soient longues ou carrées. En fait, nous avons transformé le comptoir traditionnel en une table autour de laquelle on s'assied. Nous pensons que cela répond à une volonté de manger d'une façon plus décontractée. Dans cet espace, cependant, cette mise en hauteur a une raison d'être bien précise : asseoir les convives au niveau des fenêtres de toiture et leur permettre de s'attabler avec, au menu, une superbe vue sur les colonnes de l'église de la Madeleine. Nous avons aussi opté pour de très larges abat-jour, réalisés sur mesure, avec un faux plissé qui se marie bien avec le côté bonbonnière de cet appartement sous les toits. " Une belle réussite ! Carnet d'adresses en page 122.Jean-Pierre Gabriel