Le décorateur et antiquaire Franck Delmarcelle n'est pas un inconnu en Belgique. Il y a quelques années, sa boutique, à Uccle, s'imposait comme un véritable cabinet de curiosités fourmillant d'objets insolites tandis qu'il apportait sa griffe à l'aménagement d'innombrables intérieurs bruxellois. Aujourd'hui, il se partage entre Paris - où sa boutique Et Cætera connaît un beau succès - et la Picardie, berceau de sa famille, tout en poursuivant ses chantiers de décoration.
...

Le décorateur et antiquaire Franck Delmarcelle n'est pas un inconnu en Belgique. Il y a quelques années, sa boutique, à Uccle, s'imposait comme un véritable cabinet de curiosités fourmillant d'objets insolites tandis qu'il apportait sa griffe à l'aménagement d'innombrables intérieurs bruxellois. Aujourd'hui, il se partage entre Paris - où sa boutique Et Cætera connaît un beau succès - et la Picardie, berceau de sa famille, tout en poursuivant ses chantiers de décoration. " J'habite dans une ancienne fermette, nichée dans les alentours d'Amiens et je me rends deux ou trois fois par semaine à Paris, confie Franck Delmarcelle. Mais je ne prends jamais le même chemin. J'aime bien faire des détours, ce qui me permet de mieux connaître la région et de repérer les biens mis en vente. Je trouve dommage d'abattre et de ne pas restaurer les belles vieilles maisons et dès que j'en vois une disponible, je m'empresse de la signaler à mon entourage en espérant que quelqu'un veuille bien l'acquérir. C'était le cas pour cette petite demeure sise au c£ur du minuscule village de Vergies. David Mistre, un ami, l'a achetée tout de suite, et j'ai pu ainsi tout restaurer et décorer. "Franck Delmarcelle a également rénové lui-même sa résidence de campagne. " C'est ainsi qu'on apprend à bien connaître ce type de bâtiments et qu'on se familiarise avec les anciennes méthodes de construction de la région, s'enthousiasme-t-il. Le décorateur ne jure en effet que par les techniques traditionnelles et privilégie l'emploi des matériaux de récupération : " ils donnent une âme à la restauration ". " La maison de Vergies était fort délabrée mais très jolie, commente Franck Delmarcelle. Bien que petite, elle affiche de superbes proportions, avec une partie centrale plus importante. De plus, elle se trouve sur un terrain légèrement en hauteur, ce qui explique la belle lumière dont elle profite abondamment. La moitié de la construction est artisanale avec de la terre glaise entre les poutres en chêne, comme le veut la technique régionale traditionnelle. Seules les façades exposées à la pluie étaient recouvertes de bois. J'ai acheté tout un lot de bois de chêne pour les retapisser, ainsi que pour habiller les sols et une partie des murs intérieurs. Quand on fait le choix de restaurer, il est impératif de respecter au maximum les matériaux de construction de la région. Pour la décoration, la liberté est beaucoup plus grande. "La structure de la maison a été conservée. A l'étage comme au rez-de-chaussée, les différentes pièces sont bien agencées et toutes les chambres à coucher comportent une douche. L'intérieur est décoré de façon cosy avec toutefois quelques pointes d'excentricité. " J'adore la patine du passé, souligne Franck Delmarcelle. Je préfère une planche écaillée avec quelques traces de feuilles d'or à une pièce d'antiquité intacte. C'est pourquoi la décoration est consciemment un peu délabrée et ne compte que peu de mobilier bourgeois, comme ces meubles normands cirés. "Le propriétaire utilise la maison comme résidence secondaire. Mais il propose également des chambres d'hôtes. Cette région rurale est en effet le paradis des cyclistes et des amoureux de la nature souhaitant découvrir les merveilles de la baie de Somme. Carnet d'adresses en page 38.Piet Swimberghe - Photos : Jan Verlinde