Le disque est paru fin 2017 mais la notion temporelle est d'autant plus secondaire que Face Your Fear pourrait tout aussi bien sortir de la cuisse de 1972. Un moment choriste de Cee Lo Green, Curtis Harding en est...

Le disque est paru fin 2017 mais la notion temporelle est d'autant plus secondaire que Face Your Fear pourrait tout aussi bien sortir de la cuisse de 1972. Un moment choriste de Cee Lo Green, Curtis Harding en est à son deuxième album, a priori qualifiable de vintage soul. Il y a donc les liens géographiques - né dans le Michigan, résident de Los Angeles - et ceux tout aussi tutélaires vers Marvin Gaye, Bobby Womack et Curtis Mayfield, son demi-homonyme. Avec Danger Mouse et Sam Cohen à la production, les onze titres se laissent caresser par les sensations rétro - guitares wah wah, cordes satinées, stéréo seventies - sans jamais se laisser abuser par elles. L'arme fatale de Harding tient à son falsetto poussant les aigus dans leurs retranchements, entre black virilité et possible évanescence féminine. C'est le cas sur Ghost Of You, l'une des irrésistibles chansons d'une proposition au final moins retro-soul que sentimentalement contemporaine, comme Go As You Are ou le parfait Welcome To My World.