A la fois créateur et décorateur, l'architecte d'intérieur Carlo Seminck aime les beaux matériaux qu'il travaille avec respect en leur insufflant un esprit contemporain et élégant. Dans ce vaste espace inondé de lumière, ils instaurent une atmosphère rigoureusement raffinée.
...

A la fois créateur et décorateur, l'architecte d'intérieur Carlo Seminck aime les beaux matériaux qu'il travaille avec respect en leur insufflant un esprit contemporain et élégant. Dans ce vaste espace inondé de lumière, ils instaurent une atmosphère rigoureusement raffinée.A l'origine, il y avait deux appartements, situés au dernier étage d'un immeuble neuf, au coeur de la ville de Knokke. Selon les souhaits des propriétaires, Carlo Seminck les a réunis, a remodelé les volumes, pour donner à l'ensemble la cohérence d'un appartement de vacances de 240 m2, avec un vaste salon et trois chambres. Dans cet univers monochrome et paisible, l'architecte d'intérieur a unifié l'espace en le structurant, le divisant, l'aménageant. Aucun couloir pour casser la perspective. Aucune porte pour arrêter le regard. Aucune rupture dans les surfaces planes. Ni tableau, ni fleurs, ni objet décoratif d'aucune sorte: la beauté de l'espace intérieur se suffit à elle-même. Le style de Carlo Seminck n'est ni classique ni moderne. Il se veut contemporain et intemporel où règne une atmosphère quasi palpable d'austérité, de sobriété et de dépouillement. La présence obsédante d'une couleur unique - un beige neutre - évoquant le sable de la côte, toute proche, et décliné dans une multitude de variations, souligne la pureté intense des lignes et la nudité de l'espace. L'esprit d'équilibre, les lois de la symétrie, un certain sens du grandiose, autant d'éléments que Carlo Seminck intègre admirablement dans sa conception de l'architecture intérieure.Le parquet en chêne brut, huilé avec un pigment blanc, recouvre toute la surface de l'appartement, allonge et agrandit l'espace. Dans le salon, il est réchauffé par un grand tapis en sisal de couleur mastic. L'ameublement est essentiellement composé d'un grand canapé, dessiné par Antonio Citterio pour B & B Italia et de deux fauteuils en osier et lin blanc, du même designer, mais édités par Flexform. La table basse, ainsi que la table de la salle à manger pour dix personnes, sont deux créations de Carlo Seminck, réalisées selon le même concept. Un cadre en chêne blond entoure une mosaïque, assemblée avec des bâtonnets de bois, suivant la technique de "bois debout". Les chaises sont signées Mondo. Leur géométrie impeccable incite à se tenir droit! Dans le salon, aucun bibelot, aucun élément anecdotique n'empêchent de méditer ou de rêver face au feu. Le grand mur intègre de multiples placards et tiroirs de rangement. Discrets et invisibles, cachés derrière des portes lisses, exemptes de poignées, ils se fondent parfaitement dans la surface plane du mur. A gauche, celui-ci est rythmé par trois niches à géométrie variable. Un carré et deux rectangles, éclairés par en dessous, apportent, le soir, un intéressant jeu de lumières. Entre le salon et la salle à manger, une épaisse demi-cloison intègre des portes coulissantes. On peut ainsi séparer les deux espaces, réduire les volumes, concevoir une ambiance plus intime et plus feutrée. Pour pousser jusqu'au bout sa recherche de surfaces planes et pures, l'architecte d'intérieur a trouvé une solution intéressante pour les radiateurs. Placés verticalement sur les murs, ils sont recouverts de panneaux métalliques parfaitement lisses. Peints de la même couleur que le mur, ils se confondent avec lui en un saisissant trompe-l'oeil.Lacuisine, américaine, n'a rien à cacher et s'offre à tous les regards. Des portes coulissantes existent, pourtant, pour l'isoler, le moment voulu. Entièrement dessinée par l'architecte, elle adopte le même parti-pris: simplification du décor et tons clairs. Aucun gadget spectaculaire. Un équipement ménager compact, ultramoderne, c'est tout. Les tables de travail sont en chêne, ponctuées par quelques éléments en inox. Lorsque le dîner est terminé, la cuisine devient salon, car tout, absolument tout, disparaît derrière les surfaces des portes lisses des placards ou des volets roulants.Une sérénité douce et paisible, interprétée dans une ambiance monochrome, envahit également la partie plus privée de l'appartement: les chambres et les salles de bains. Carlo Seminck a dessiné l'aménagement du petit bureau, le dressing, les lits ainsi que tout le mobilier des salles de bains. Partout règne un raffinement d'une grande perfection qui n'exclut pas un aspect fonctionnel.L'ordonnance rigoureuse des volumes et le jeu des teintes naturelles font de cet endroit un lieu reposant et serein. Un climat qui reflète un tempérament de créateur, épris de raffinement discret et de subtilité.Barbara Witkowska [{ssquf}], Photos: Sven Everaert