1. Entrée au Japon

On n'entre pas facilement chez les Japonais. Mais voilà une lacune comblée par l'entremise d'une journaliste américaine qui nous fait visiter, tout en les situant architecturalement, pas moins de 25 maisons récentes créées par des concepteurs de renom, photographies lumineuses à l'appui. Un monde méconnu des Occidentaux et surprenant. La maison japonaise diffère beaucoup des résidences sur le reste de la Terre et si les contraintes urbanistiques (le notoire manque de place, notamment) y sont pour beaucoup, les traditions et les modes de vie, mais aussi les influences étrangères, modèlent un habitat souvent ingénieux, voir...

On n'entre pas facilement chez les Japonais. Mais voilà une lacune comblée par l'entremise d'une journaliste américaine qui nous fait visiter, tout en les situant architecturalement, pas moins de 25 maisons récentes créées par des concepteurs de renom, photographies lumineuses à l'appui. Un monde méconnu des Occidentaux et surprenant. La maison japonaise diffère beaucoup des résidences sur le reste de la Terre et si les contraintes urbanistiques (le notoire manque de place, notamment) y sont pour beaucoup, les traditions et les modes de vie, mais aussi les influences étrangères, modèlent un habitat souvent ingénieux, voire expérimental. Et pas toujours aussi froid qu'on pourrait être tenté de le penser ici. Un livre où on imagine les Japonais - qu'on n'y voit pas, car c'est (seulement) un ouvrage d'architecture - vivre douillettement dans leurs mégapoles et leurs campagnes. Il a été patenté " plus grand architecte de tous les temps " par ses pairs américains, en 1991. Il faut dire qu'il a tout fait, tous les types d'édifices possibles et qu'il les imagina selon ce principe : une maison authentique naît d'un site spécifique. Il n'en faut pas plus pour faire de Frank Lloyd Wright (1867-1959) un véritable mythe qu'il entretint par un caractère un brin mégalo (il s'autoproclama génial). Mais les créations qui lui survivent lui rendent un vibrant et très poétique hommage durable. Un ouvrage à la mesure de son £uvre présente, pour la première fois, les 291 maisons encore visibles du maître du courant organique mises en scène par les magnifiques photos d'Alan Weintraub et les commentaires éclairants d'Alan Hess. " La vie prenant forme ", disait-il de l'architecture. Prouvé et éprouvé par des espaces harmonieux et des constructions ingénieuses. Face auxquels le temps s'efface. Superbe, vraiment ! Minimaliste peut-être - pour mieux laisser la place à la lumière si rare en hiver -, mais pas froide : l'architecture d'intérieur nordique est surtout fonctionnelle et, conjuguée à des matériaux organiques, rime avec chaleur. Si le bois y a traditionnellement une place de choix, les périodes récentes ont aussi imposé les matières synthétiques et stimulé le bon goût scandinave ou, si l'on préfère, l'innovation de bon goût. Les nouvelles tendances de l'architecture et du design des produits et des meubles de Scandinavie sont répertoriées et illustrées dans ce guide qui distingue les domaines résidentiels, commerciaux et administratifs. Riche d'idées. " New Scandinavian Design ", par Anja Llorella Oriol, éd. teNeues, 400 pages. Introduction multilingue. Plus de mille ouvrages architecturaux dans 75 pays sont classés et illustrés dans l' " Atlas Phaidon de l'architecture contemporaine mondiale ". En voici une édition de voyage conçue pour être emportée partout et permettant au lecteur de passage de localiser les bâtiments remarquables qui y sont présentés et de savoir s'ils sont ouverts au public. Il retient 12 réalisations sur 4 pages pour la Belgique. Une référence, un voyage à travers le monde à lui tout seul. " Atlas Phaidon de l'architecture contemporaine mondiale. Edition de voyage ", 435 pages. P.S.