La deuxième génération du Volkswagen Touareg séduit tant par sa liste d'équipements up-to-date que par sa finition irréprochable. à bord, on regrette juste que les caves à pieds avant ne soient pas totalement planes. Le tunnel mécanique déborde en effet sur le plancher, contraignant les occupants à décaler leurs pieds. à l'arrière, par contre, les passagers bénéficient de plus de place avec l'augmentation de l'empattement (+ 4 cm) et l'apparition d'une banquette coulissante.
...

La deuxième génération du Volkswagen Touareg séduit tant par sa liste d'équipements up-to-date que par sa finition irréprochable. à bord, on regrette juste que les caves à pieds avant ne soient pas totalement planes. Le tunnel mécanique déborde en effet sur le plancher, contraignant les occupants à décaler leurs pieds. à l'arrière, par contre, les passagers bénéficient de plus de place avec l'augmentation de l'empattement (+ 4 cm) et l'apparition d'une banquette coulissante. Nouvelle ère oblige, le Touareg limite drastiquement sa consommation grâce, notamment, à une transmission allégée dans sa version de base (simple différentiel Torsen). La consommation moyenne du V6 3.0 TDI baisse ainsi à 7,4 l/100 km (contre 8,3 l/100 km précédemment). Une belle prouesse d'autant plus que cette mécanique de 240 ch n'est jamais à court de ressources. Bon point également pour la nouvelle transmission automatique à 8 rapports, réactive et douce. En haut de gamme, Volkswagen a conçu un V8 TDI 4.2 l de 340 ch. Sur la route, le véhicule se révèle vif et dynamique, malgré ses dimensions importantes. Le confort des suspensions est tout aussi excellent. Pour la clientèle désirant des prestations tout-terrain, Volkswagen propose un pack Terrain-Tech. Une option qui comprend, entre autres, un différentiel central verrouillable et une boîte courte. Des amortisseurs pneumatiques réglables en hauteur peuvent, sur demande, compléter l'équipement. En guise de vitrine technologique, le Touareg s'offre une mécanique hybride : un V6 3.0 l turbo essence de 333 ch (440 Nm) couplé à un module électrique de 47 ch. Attention : sous 50 km/h, il faut à peine effleurer la pédale de droite pour que le moteur thermique entre en action. Le moteur électrique permet toutefois de lisser les pics de consommation consécutifs aux changements de rythme en ville. Sur les grands axes, la conduite en roue libre s'avère très surprenante. Au lever de pied, le moteur thermique s'éteint et la boîte automatique se désaccouple. Sur un faux-plat, le Touareg peut ainsi rouler pendant plusieurs kilomètres sans consommer la moindre goutte de carburant. + Finition irréprochable Boîte automatique à 8 rapports douce et rapide Equipements dernier cri Dynamique sur la route et convaincant en tout-terrain - Aucun modèle d'accès Caves à pieds avant non planes Prix total, options comprises, conséquent évolution en mode 100 % électrique limitée sur la version hybride Jean-François Christiaens