Devant la cour de graviers, se tordent les ceps du muscat ; surélevée comme une estrade, la piscine laisse apparaître, juste au-dessus, les crêtes calcaires des Dentelles de Montmirail. La terrasse du gîte, derrière l'ancienne ferme, offre, elle, une vue sur le dôme blanc du mont Ventoux. Au Clos Saint-Saourde, ensuqué de soleil, l'extérieur appelle, mais les quatre chambres adossées à la roche, douces et paisibles comme des cavernes, retienn...

Devant la cour de graviers, se tordent les ceps du muscat ; surélevée comme une estrade, la piscine laisse apparaître, juste au-dessus, les crêtes calcaires des Dentelles de Montmirail. La terrasse du gîte, derrière l'ancienne ferme, offre, elle, une vue sur le dôme blanc du mont Ventoux. Au Clos Saint-Saourde, ensuqué de soleil, l'extérieur appelle, mais les quatre chambres adossées à la roche, douces et paisibles comme des cavernes, retiennent dans leur ombre. Chaud dehors, frais dedans. La ferme sans âge (mentionnée depuis le xvie siècle), acquise par Géraldine et Jérôme Thuillier (il est architecte et féru de déco), a été réinterprétée, plus que rénovée, de façon très contemporaine, en symbiose avec la pierre. Les volets ont pris la couleur mastic du platane qui pousse dans la cour. Petit déjeuner et dîner d'hôtes se partagent dans le bâtiment principal ou sur la terrasse. L'ancienne grange-étable, divisée en quatre espaces, a été ouverte à la lumière par des oculi réussis et des portes-fenêtres en aluminium brossé. Dans chacune des quatre chambres, la roche safre particulière à la région affleure, renflée en banquette dans la chambre Beaulieu, creusée dans Zellige, en boursouflure dans la suite Castillon, paroi taillée dans la suite Roche d'Espeil. Pierre de Beaulieu chauffante au sol, chaises et tables en fer forgé rapportées du Sénégal ou commandées au ferronnier de Sarrians, Roland Karamiko, donnent du caractère aux chambres. A noter : on peut acheter ou commander tous les objets présentés : rideaux jour-nuit Ideka, lampes en zinc, seaux à champagne... Autre raffinement, le logo du domaine orne draps de lin et savons venant de la savonnerie artisanale voisine... Une des curiosités du Comtat venaissin. Le Clos Saint-Saourde, route de Saint-Véran, F- 84190 Beaumes-de Venise. Tél. : +33 4 90 37 35 20 et 6 99 41 44 19. Internet : www.leclossaintsaourde.com - Agréé Gîtes de France. Selon la haute ou la basse saison, chambres de 120 à 155 euros, suites de 145 à 170 euros, petit déjeuner compris. Table d'hôtes, 35 euros. Pour qui ? Un couple d'esthètes Pour quoi ? Décompresser dans un décor superbement zen et visiter les plus beaux domaines viticoles.Aliette de Crozet Photos : Manuel Zublena