C'est d'abord un lieu de balade

Alors que les touristes se pressent aux alentours du palais des Doges pour décrocher le meilleur selfie avec gondolier et pigeons en arrière-plan, il suffit de tourner les talons et de longer le canal San Marco une vingtaine de minutes pour se retrouver dans une tout autre ambiance. Aux environs de l'Arsenal, le temps semble suspendu. Les volumes industriels en brique se mirent dans l'eau tranquille et rappellent l'époque où le coeur économique de Venise était ici, car on y fabriquait les embarcations militaires et marchandes. Plus loin, le vent du large se fait un peu plus sentir et on aboutit aux Giardini, jardins arborés ponctués de pavillons dédiés à différents pays et dont certains datent du tout début du xxe siècle. Dans cette partie de la ville, pas question de courir pour ramener quelques clichés " cartes postales ". Les deux sites accueillent alternativement, un an sur deux, une Biennale d'art ou d'architecture - comme c'est le cas cette année - et les badauds s'y pro...