"Quand nous avons acheté notre appartement à Anvers en 2013, une chose était sûre : la 'troisième chambre' de notre appartement dont un mur était couvert d'armoires serait transformée en dressing. Plutôt qu'une chambre, cette pièce était une espèce de débarras. Il n'y a pas de fenêtre, mais deux portes, le sol était couvert d'un vieux tapis usé, les plombs étaient installés ici et les vieilles armoires des années 1930 n'étaient pas du tout pratiques."

No Glitter No Glory
© No Glitter No Glory

"Nous voulions optimaliser la pièce, nous avons dessiné nos armoires avant de les montrer au charpentier qui a réalisé notre projet en MDF. Ou presque, car ensuite nous avons vécu encore un an et demi dans notre maison avant de peindre les armoires et les murs. En partie pour répartir les coûts, en partie parce qu'on savait que peindre cette pièce "ne se ferait pas en cinq minutes".

No Glitter No Glory
© No Glitter No Glory

"C'est un euphémisme, mais la peinture a duré deux semaines. Toute notre maison était remplie de vêtements et de chaussures, c'était le chaos total. Il fallait peindre les armoires de bas en haut, à l'intérieur et à l'extérieur ainsi que les murs et le plafond. Nous avons choisi 'Pink Ground' de Farrow & Ball pour la rénovation et un satiné pour les armoires (Estate Eggshell) et leur finition mate signature sur nos murs et le plafond (Estate Emulsion)."

"Pour le choix des couleurs, je me suis inspirée du film The Grand Budapest Hotel de Wes Anderson et du restaurant londonien The Gallery by Sketch, dessiné par India Mahdavi. Un magnifique rose poudré de haut en bas, stylé - et contrairement à ce qu'on pourrait croire - loin d'être kitsch."

No Glitter No Glory
© No Glitter No Glory

"Quelques mois plus tard, nous sommes toujours contents de notre décision de peindre le dressing en rose. C'est un fond parfait et d'une neutralité surprenante pour nos vêtements. Et alors que je craignais que la peinture s'écaille, nous n'avons pas encore de griffes. Il ne pourrait être mieux!"

"Quand nous avons acheté notre appartement à Anvers en 2013, une chose était sûre : la 'troisième chambre' de notre appartement dont un mur était couvert d'armoires serait transformée en dressing. Plutôt qu'une chambre, cette pièce était une espèce de débarras. Il n'y a pas de fenêtre, mais deux portes, le sol était couvert d'un vieux tapis usé, les plombs étaient installés ici et les vieilles armoires des années 1930 n'étaient pas du tout pratiques.""Nous voulions optimaliser la pièce, nous avons dessiné nos armoires avant de les montrer au charpentier qui a réalisé notre projet en MDF. Ou presque, car ensuite nous avons vécu encore un an et demi dans notre maison avant de peindre les armoires et les murs. En partie pour répartir les coûts, en partie parce qu'on savait que peindre cette pièce "ne se ferait pas en cinq minutes"."C'est un euphémisme, mais la peinture a duré deux semaines. Toute notre maison était remplie de vêtements et de chaussures, c'était le chaos total. Il fallait peindre les armoires de bas en haut, à l'intérieur et à l'extérieur ainsi que les murs et le plafond. Nous avons choisi 'Pink Ground' de Farrow & Ball pour la rénovation et un satiné pour les armoires (Estate Eggshell) et leur finition mate signature sur nos murs et le plafond (Estate Emulsion).""Pour le choix des couleurs, je me suis inspirée du film The Grand Budapest Hotel de Wes Anderson et du restaurant londonien The Gallery by Sketch, dessiné par India Mahdavi. Un magnifique rose poudré de haut en bas, stylé - et contrairement à ce qu'on pourrait croire - loin d'être kitsch.""Quelques mois plus tard, nous sommes toujours contents de notre décision de peindre le dressing en rose. C'est un fond parfait et d'une neutralité surprenante pour nos vêtements. Et alors que je craignais que la peinture s'écaille, nous n'avons pas encore de griffes. Il ne pourrait être mieux!"