Voir l'intégralité du reportage sur la déco d'intérieur hors des sentiers battus de la blogueuse Dietemiet
...

Judith, a créé un blog il y a quatre ans sous le nom de "Dietemiet". Au début, elle donnait des idées couture mais au fil du temps, elle a ajouté la rénovation et la déco à ses passions. Ces dernières activités ont rapidement pris de l'importance, car cette maman possède un style bien à elle. La maison de maître qu'elle et son mari Gregory ont achetée voilà deux ans a été le troisième projet de rénovation de leur vie.Dans leurs deux habitations précédentes, Judith et Gregory ont tout bricolé eux-mêmes. Mais cette fois, Judith en avait assez de la perceuse et de manger de la poussière. Le couple a donc engagé de bons ouvriers et a pu déménager après quatre mois de travaux."Pourtant, nous avons fait face à pas mal d'encombres. La maison n'avait plus été occupée depuis soixante ans. Les fenêtres et le plancher du couloir devaient être refaits, l'électricité et les sanitaires avaient besoin d'être modernisés. Nous avons remplacé l'auvent délabré par une véranda. La cuisine était inutilisable et la salle de bains n'était pas équipée."C'est la première fois que Judith emploie autant de blanc chez elle. Sur son blog, elle chante les louanges du RAL 9010, ou blanc pur. Elle en a enduit tous les murs et parquets. "C'est la couleur de fond qui convient le mieux aux meubles, accessoires et plantes colorés. En plus, elle donne beaucoup de lumière à votre intérieur." Les portes et l'escalier ont été repeints dans des couleurs "traditionnelles" de chez Farrow & Ball, la marque de peinture préférée de Judith. "Nous avons utilisé le plus possible de teintes différentes, même les deux portes de la cuisine-séjour ont été repeintes. Je n'aime pas jouer la carte de la sécurité pour mon intérieur."La maison ne comporte que sept pièces. Judith et Gregory ont décidé d'aménager la plus grande en bureau/salon. Cela leur a permis de transformer l'étage inférieur en une seule grande et agréable cuisine-séjour qui s'étend de l'avant à l'arrière de la maison. Devant, ils ont aménagé un coin bar avec une bibliothèque. Derrière, dans la véranda, ils ont placé une grande table à manger inondée de lumière. La partie centrale comporte deux blocs-cuisines l'un en face de l'autre : un vieux banc de soudage et une armoire basse de boulangerie où l'on étendait la pâte. "Nous avons acheté ces deux pièces chez WoonTheater à Blaasveld, un magasin de décoration d'intérieur qui vend des meubles d'anciennes usines et d'autres objets uniques. Gregory et moi avons tout de suite été séduits par le banc de soudage. Nous y avons fait installer un évier pour qu'il puisse servir de plan de travail pour la cuisine."Le couple tombait régulièrement amoureux de meubles quand il emménageait. "Pour chaque pièce, nous sommes partis d'un objet qui nous tenait à coeur tous les deux et nous y avons accordé le reste." Judith ne cherche pas toujours des accessoires dans les mêmes couleurs ou de style semblable, bien au contraire. "Beaucoup de gens s'accrochent avec acharnement à un style donné mais moi, j'aime associer des choses qui ne vont pas ensemble à première vue." Vous pouvez ainsi trouver dans la cuisine-séjour un vieux tapis oriental en laine à côté d'un modèle moderne en plastique. De nombreux cadres anciens sont fixés sur un mur et une horloge design Normon orne celui d'en face. La véranda est agrémentée d'une armoire Mid-Century, d'une table monastère et d'une étagère scandinave qui forment un joyeux ensemble. "Je me méfie des accessoires trendy car ils peuvent perdre leur valeur avec les années", explique Judith.Le couple a acheté ses plus beaux meubles dans le quartier bruxellois des Marolles, dans des ressourceries ou sur des marchés aux puces. "C'était super mais maintenant, notre maison est terminée et je ne veux plus trop la changer." Elle envisage par contre de travailler dans le milieu de la décoration d'intérieur. Gregory a trouvé un nouveau défi : début février, il a ouvert un magasin dans le centre de Vilvoorde. Cette maison sera-t-elle leur dernière ? "Je pense que oui. Si Gregory veut encore déménager, ce sera sans moi !", s'esclaffe Judith.INFOS: Toekomststraat 51, 1800 Vilvoorde, bazaar-trendlab.beTEXTE KATRIEN DEPOORTER - PHOTOS BIEKE CLAESSENS