A l'époque, ce batik industriel est mis au point par les Hollandais qui visent avec cette étoffe bariolée et cirée, fabriquée rapidement et à bas coût, le marché indonésien. Mais il n'accroche pas et les fabricants se rabattent sur l'ouest du continent noir.

Vlisco Group
© Vlisco Group

Le produit devient ainsi " le reflet complexe des liens qui unissent l'Afrique au reste du monde ", comme le soulignent les éditions de la Martinière qui publient prochainement un livre sur le sujet, vu sous l'oeil de l'anthropologue Anne Grosfilley. Une manière de mettre en perspective une tendance modeuse qui a fait vibrer l'été 2017 et qui connaît un succès grandissant dans la jeune garde créative - on pense à quelques marques françaises comme Maison Chateau Rouge ou à Mosaert, le label de Stromae, qui se lança au départ en misant sur ces motifs full color.

Wax & Co., par Anne Grosfilley, éditions de la Martinière, 264 pages. Sortie le 14 septembre prochain.

© Vlisco Group
© © Vlisco Group

F.BY.

A l'époque, ce batik industriel est mis au point par les Hollandais qui visent avec cette étoffe bariolée et cirée, fabriquée rapidement et à bas coût, le marché indonésien. Mais il n'accroche pas et les fabricants se rabattent sur l'ouest du continent noir. Le produit devient ainsi " le reflet complexe des liens qui unissent l'Afrique au reste du monde ", comme le soulignent les éditions de la Martinière qui publient prochainement un livre sur le sujet, vu sous l'oeil de l'anthropologue Anne Grosfilley. Une manière de mettre en perspective une tendance modeuse qui a fait vibrer l'été 2017 et qui connaît un succès grandissant dans la jeune garde créative - on pense à quelques marques françaises comme Maison Chateau Rouge ou à Mosaert, le label de Stromae, qui se lança au départ en misant sur ces motifs full color. Wax & Co., par Anne Grosfilley, éditions de la Martinière, 264 pages. Sortie le 14 septembre prochain. F.BY.