La souveraine a écouté avec attention les difficultés traversées par ces entreprises en temps de coronavirus. L'occasion pour la Reine d'encourager aussi bien les grands acteurs du secteur que les petites entreprises familiales.

Belga
© Belga

Après un an de crise, l'humeur est morose parmi les créateurs comme la population, ont pointé les participants. Mentalement, l'année écoulée a été "très difficile", ont-ils souligné. "Il y a l'angoisse de ne pas être capable de surmonter cette crise, la peur du lendemain. Le temps commence à se faire long, nous avons besoin de perspectives et de sécurité. Reviendrons-nous à une situation 'pré-coronavirus' ou de nouvelles normes s'imposeront-elles, avec plus de shopping en ligne et moins de magasins physiques?", se sont-ils interrogés.

Belga
© Belga

Bouffée d'oxygène dans la tempête, les mesures de soutien apportées par le gouvernement, telles que le chômage économique ou la prolongation de la période des soldes, ont permis de garder du personnel à bord et la tête hors de l'eau.

Belga
© Belga

Le coronavirus aura également constitué un catalyseur pour des tendances déjà sur les voies, comme le télétravail, la numérisation de la société et les questions environnementales, ont remarqué les représentants de la mode et de l'habillement.

Belga
© Belga
La souveraine a écouté avec attention les difficultés traversées par ces entreprises en temps de coronavirus. L'occasion pour la Reine d'encourager aussi bien les grands acteurs du secteur que les petites entreprises familiales.Après un an de crise, l'humeur est morose parmi les créateurs comme la population, ont pointé les participants. Mentalement, l'année écoulée a été "très difficile", ont-ils souligné. "Il y a l'angoisse de ne pas être capable de surmonter cette crise, la peur du lendemain. Le temps commence à se faire long, nous avons besoin de perspectives et de sécurité. Reviendrons-nous à une situation 'pré-coronavirus' ou de nouvelles normes s'imposeront-elles, avec plus de shopping en ligne et moins de magasins physiques?", se sont-ils interrogés.Bouffée d'oxygène dans la tempête, les mesures de soutien apportées par le gouvernement, telles que le chômage économique ou la prolongation de la période des soldes, ont permis de garder du personnel à bord et la tête hors de l'eau.Le coronavirus aura également constitué un catalyseur pour des tendances déjà sur les voies, comme le télétravail, la numérisation de la société et les questions environnementales, ont remarqué les représentants de la mode et de l'habillement.