Ces derniers temps, beaucoup de collections masculines ne sont plus seulement androgynes, mais même purement féminines. Lors de la Fashion Week milanaise organisée fin janvier, Gucci a tenté de bouleverser les codes de genre en habillant ses mannequins masculins aux cheveux longs de vêtements féminins : pantalons larges à taille haute et autres tops en dentelle et en soie.

Par le passé, les labels londoniens J.W. Anderson et Meadham Kirchoff ont prouvé leur intérêt pour la mode androgyne. Les dernières collections masculines de Saint Laurent, Prada en Givenchy étaient également empreintes de féminité. Chez Givenchy, on a même pu voir les jupes bouffantes, les blouses en chiffon , les talons hauts et les imprimés roses envahir les défilés.

"Girlfriend dressing"

Si du côté de la mode féminine, le phénomène du "boyfriend dressing" et ses jeans, vestes et sweaters masculins n'est pas nouveau, les grands labels de haute couture tentent à présent de lancer le "girlfriend dressing". Reste à voir si les marques de prêt-à-porter suivront.

LD