La société londonienne Petra Diamonds Cullinan, qui possède la mine depuis 2008, n'a pas communiqué la valeur exacte de la pierre qui entre dans la catégorie "D de type II", c'est-à-dire transparente ou incolore, et sans impureté mesurable.

Mais selon les analystes, le diamant pourrait valoir entre 10 et 20 millions de dollars au vu des prix atteints ces dernières années, a-t-on précisé de même source à l'AFP. La vente aura lieu d'ici la fin de l'année.

En juin, la société avait annoncé une autre découverte rare, un diamant bleu de 122,52 carats dans la même mine, située à une quarantaine de kilomètres de la capitale sud-africaine. En 1905, le plus grand diamant du monde - le "Cullinan" de 3.106 carats - avait également été découvert dans cette mine et, plus tard, taillé en deux morceaux pour être intégré aux joyaux de la Couronne britannique.

La société londonienne Petra Diamonds Cullinan, qui possède la mine depuis 2008, n'a pas communiqué la valeur exacte de la pierre qui entre dans la catégorie "D de type II", c'est-à-dire transparente ou incolore, et sans impureté mesurable. Mais selon les analystes, le diamant pourrait valoir entre 10 et 20 millions de dollars au vu des prix atteints ces dernières années, a-t-on précisé de même source à l'AFP. La vente aura lieu d'ici la fin de l'année. En juin, la société avait annoncé une autre découverte rare, un diamant bleu de 122,52 carats dans la même mine, située à une quarantaine de kilomètres de la capitale sud-africaine. En 1905, le plus grand diamant du monde - le "Cullinan" de 3.106 carats - avait également été découvert dans cette mine et, plus tard, taillé en deux morceaux pour être intégré aux joyaux de la Couronne britannique.