Depuis toujours, depuis qu'il est petit, Philibert Delecluse dresse un inventaire fantastique fait de démesures, de folles terreurs et d'incandescentes illuminations. A lui Chronos, Sisyphe, Narcisse, le fils prodigue, les forces vives et telluriques, les tempêtes, les inondations, le courroux des dieux, son chien, Joseph Bruyère, un randonneur et l'homme à la cravate, son alter ego. Dans son atelier, il peint assis, ou debout, selon le format de son châssis, parfois rond, parfois rectangulaire, parfois XXL, parfois XXS.
...