Albert II et Delphine Boël convoqués à l'hôpital pour un test ADN

29/11/18 à 11:40 - Mise à jour à 11:40

Le roi Albert II et Delphine Boël ont été convoqués à l'hôpital la semaine prochaine en prévision du test ADN auquel ils doivent se soumettre à la suite de la décision de la cour d'appel de Bruxelles, révèle jeudi Het Nieuwsblad. Selon les informations du Soir, l'ancien souverain ne se présentera pas dans l'établissement hospitalier.

Albert II et Delphine Boël convoqués à l'hôpital pour un test ADN

Delphine Boël © BELGA

Le 5 novembre, la cour d'appel de Bruxelles a statué que Jacques Boël n'était pas le père biologique de Delphine Boël. Celle-ci assure qu'Albert II est son père et la cour a dès lors ordonné au Roi de se soumettre à un test ADN.

Selon Het Nieuwsblad, une convocation a été envoyée à Delphine Boël, à sa mère Sybille de Selys Longchamps et à Albert II pour qu'ils se présentent la semaine prochaine à l'hôpital Erasme. Les deux premières auraient répondu positivement.

Le Soir affirme pour sa part que le roi Albert II ne se présentera pas à l'hôpital. Il a jusqu'en février pour contester la décision de la cour d'appel et se pourvoir en Cassation.

Selon une source proche de Delphine Boël, citée par Het Nieuwsblad, "Delphine s'attend à ce qu'Albert se pourvoit en Cassation. Elle a le sentiment que le Roi essaie de prolonger l'affaire - pour le dire crûment - jusqu'à sa mort."

Le quotidien flamand ajoute qu'il reste une autre option à l'ancien souverain: ignorer purement et simplement la convocation et ne pas se soumettre au test ADN. Le tribunal pourrait alors interpréter cela comme un aveu implicite de culpabilité.

Nos partenaires