Déni

"J'ai grandi avec des raconteurs d'histoires, des adultes incapables de vivre le réel." Il faut dire qu'il a connu une cascade de catastrophes familiales: la collaboration du grand-père, le libertinage de la mère, la mort du père et des traumas. "L'irruption du Mal dans la cellule familiale est compliquée", comme le racontait Des gens très bien. Alexandre Jardin aurait pu poursuivre ce chemin, "mais j'avais peur de remettre ma v...