"Je suis une patriote, j'aime mon pays et je veux le voir prospérer", a-t-elle dit lors d'une session consacrée aux opérations de paix. "Je crois aussi en une Amérique qui est membre de la communauté internationale", a-t-elle déclaré.

"C'est en travaillant ensemble sur un pied d'égalité que les pays peuvent réduire le risque de conflit", a souligné l'actrice américaine. "C'est ainsi que nous pouvons éviter d'avoir à envoyer des hommes et des femmes de nos armées combattre et se sacrifier à l'étranger".

Depuis son entrée en fonctions en janvier 2017, le président républicain Donald Trump, à coup de décisions unilatérales fondées sur le principe de "l'Amérique d'abord", a manifesté son scepticisme vis-à-vis des organisations internationales et de certaines des alliances traditionnelles des Etats-Unis.

A l'ONU, la politique américaine est notamment axée sur la réduction des coûts.