Barbie, qui fête cette année ses 60 ans, a déjà fait l'objet d'une trentaine de films animés, dont aucun n'a jamais été diffusé au cinéma.

Le long métrage sera supervisé par la nouvelle entité du géant américain du jouet, baptisée Mattel Films, et coproduit par LuckyChap Entertainment, la société de production de Margot Robbie.

Même si Mattel a depuis longtemps diversifié les modèles de Barbie avec différentes couleurs d'yeux, de cheveux et de peau et propose aussi depuis plus récemment plusieurs mensurations différentes, le groupe a choisi une jeune femme blonde longiligne aux yeux bleus pour ses débuts sur grand écran. "Je suis très honorée de me voir confier ce rôle et de produire un film qui, je pense, aura un impact extrêmement positif sur les enfants et le public du monde entier", a déclaré l'actrice, citée dans le communiqué.

© Reuters

Agée de 28 ans, Margot Robbie a déjà une longue carrière derrière elle avec une vingtaine de films à son actif, dont "Marie Stuart, Reine d'Ecosse" (2018), "Suicide Squad" (2016) ou "Moi, Tonya" (2017), qui lui a valu d'être nommée aux Oscars dans la catégorie meilleure actrice.

"Durant les 60 années de la marque, Barbie a inspiré les enfants à s'imaginer dans des rôles ambitieux comme princesse ou président", a commenté Margot Robbie, qui va donner vie à Barbie Millicent Roberts, de son nom complet, originaire de la ville fictive de Willows, dans le Wisconsin.

La mise en route de ce nouveau projet témoigne de l'appétit de diversification du nouveau PDG de Mattel, Ynon Kreiz, arrivé à la tête du groupe en avril 2018.

Le dirigeant s'emploie actuellement à relancer une société qui souffre de la concurrence des jeux vidéo et des écrans en général, qui détournent les enfants des jeux traditionnels.

L'année 2018 a néanmoins été bonne pour Barbie, dont les ventes ont progressé de 15% sur les neuf premiers mois de l'exercice à 698 millions de dollars. Au total, plus d'un milliard de Barbie se sont vendues depuis sa présentation au Salon du jouet de New York, le 9 mars 1959.