Soutenu par une coalition d'organisations et d'entreprises, le Prix Earthshot distinguera cinq lauréats par an pendant les 10 prochaines années "avec pour objectif de trouver au moins 50 solutions aux plus importants défis auxquels est confronté le monde d'ici 2030", a précisé le palais de Kensington dans un communiqué.

Dans un film de présentation, le célèbre naturaliste britannique David Attenborough a présenté cette initiative comme "le prix environnemental le plus prestigieux de l'histoire".

L'objectif du prince britannique de 37 ans, deuxième dans l'ordre de succession à la reine, est de "dissiper le pessimisme actuel à propos de l'environnement et le remplacer par l'optimisme et l'action", est-il expliqué.

Le prix récompensera aussi bien des scientifiques ou des militants que des économistes, des entreprises ou des gouvernements qui contribuent à proposer des solutions à la crise climatique, "en particulier pour les communautés les plus exposées au changement climatique".

Le duc de Cambridge compte rallier une importante coalition de philanthropes et d'entreprises pour soutenir son initiative.

"La Terre arrive à un seuil critique et nous sommes confrontés à un choix très clair: soit nous continuons comme maintenant et nous endommageons définitivement notre planète, soit nous reprenons conscience de notre pouvoir en tant qu'êtres humains et de notre capacité à diriger, innover et trouver des solutions", a assuré le prince William, cité dans le communiqué.

La date de la première remise des prix n'a pas été précisée, le palais de Kensington expliquant que le lancement est prévu "dans quelques mois" et que les cérémonies auront lieu dans différentes villes du globe.

Soutenu par une coalition d'organisations et d'entreprises, le Prix Earthshot distinguera cinq lauréats par an pendant les 10 prochaines années "avec pour objectif de trouver au moins 50 solutions aux plus importants défis auxquels est confronté le monde d'ici 2030", a précisé le palais de Kensington dans un communiqué. Dans un film de présentation, le célèbre naturaliste britannique David Attenborough a présenté cette initiative comme "le prix environnemental le plus prestigieux de l'histoire". L'objectif du prince britannique de 37 ans, deuxième dans l'ordre de succession à la reine, est de "dissiper le pessimisme actuel à propos de l'environnement et le remplacer par l'optimisme et l'action", est-il expliqué. Le prix récompensera aussi bien des scientifiques ou des militants que des économistes, des entreprises ou des gouvernements qui contribuent à proposer des solutions à la crise climatique, "en particulier pour les communautés les plus exposées au changement climatique". Le duc de Cambridge compte rallier une importante coalition de philanthropes et d'entreprises pour soutenir son initiative. "La Terre arrive à un seuil critique et nous sommes confrontés à un choix très clair: soit nous continuons comme maintenant et nous endommageons définitivement notre planète, soit nous reprenons conscience de notre pouvoir en tant qu'êtres humains et de notre capacité à diriger, innover et trouver des solutions", a assuré le prince William, cité dans le communiqué. La date de la première remise des prix n'a pas été précisée, le palais de Kensington expliquant que le lancement est prévu "dans quelques mois" et que les cérémonies auront lieu dans différentes villes du globe.