En couverture des éditions britannique et américaine du célèbre magazine, la chanteuse londonienne, qui vit désormais à Los Angeles, sort d'une discrétion cultivée depuis cinq ans pour se confier pour la première fois sur son divorce, sa psychothérapie et sa spectaculaire perte de poids.

"A 30 ans, ma vie s'est effondrée sans prévenir", évoque Adele, 33 ans, dans l'édition britannique de Vogue. "J'ai l'impression que cet album est de l'auto-destruction, puis de l'auto-réflexion et de l'auto-rédemption".

Elle revient sur sa rupture avec son mari Simon Konecki, un ancien financier ayant fondé une organisation caritative, dont elle s'est séparée en avril 2019. "Cela ne me convenait plus. (...) Je n'étais pas malheureuse, mais j'aurais été malheureuse si je n'avais pas pensé à moi en premier."

C'est pour répondre aux nombreuses questions de son fils Angelo, 9 ans, sur ce divorce, et la blessure qu'il lui a infligée, qu'est notamment né ce nouvel album très personnel, dont la date de sortie n'est pas connue.

"Mon fils a beaucoup de questions. De vraiment bonnes questions, des questions vraiment innocentes, pour lesquelles je n'ai pas de réponse" comme "+pourquoi ne pouvez-vous pas vivre ensemble?+".

"J'ai juste senti que je voulais lui expliquer, avec cet album, pour quand il sera plus âgé, qui je suis et pourquoi j'ai volontairement choisi de démanteler toute sa vie dans la poursuite de mon propre bonheur".

Sujette à l'anxiété, Adele a trouvé l'apaisement en suivant une thérapie et en devenant accro à l'exercice, ce qui lui a permis de perdre quelque 45 kilos.

"Je dois me préparer à devenir célèbre à nouveau, ce que, comme tout le monde le sait, je n'aime pas être".

La chanteuse aux 15 Grammy Awards a confirmé qu'elle était aujourd'hui en couple avec un agent sportif américain, Rich Paul.

En couverture des éditions britannique et américaine du célèbre magazine, la chanteuse londonienne, qui vit désormais à Los Angeles, sort d'une discrétion cultivée depuis cinq ans pour se confier pour la première fois sur son divorce, sa psychothérapie et sa spectaculaire perte de poids. "A 30 ans, ma vie s'est effondrée sans prévenir", évoque Adele, 33 ans, dans l'édition britannique de Vogue. "J'ai l'impression que cet album est de l'auto-destruction, puis de l'auto-réflexion et de l'auto-rédemption". Elle revient sur sa rupture avec son mari Simon Konecki, un ancien financier ayant fondé une organisation caritative, dont elle s'est séparée en avril 2019. "Cela ne me convenait plus. (...) Je n'étais pas malheureuse, mais j'aurais été malheureuse si je n'avais pas pensé à moi en premier." C'est pour répondre aux nombreuses questions de son fils Angelo, 9 ans, sur ce divorce, et la blessure qu'il lui a infligée, qu'est notamment né ce nouvel album très personnel, dont la date de sortie n'est pas connue. "Mon fils a beaucoup de questions. De vraiment bonnes questions, des questions vraiment innocentes, pour lesquelles je n'ai pas de réponse" comme "+pourquoi ne pouvez-vous pas vivre ensemble?+". "J'ai juste senti que je voulais lui expliquer, avec cet album, pour quand il sera plus âgé, qui je suis et pourquoi j'ai volontairement choisi de démanteler toute sa vie dans la poursuite de mon propre bonheur". Sujette à l'anxiété, Adele a trouvé l'apaisement en suivant une thérapie et en devenant accro à l'exercice, ce qui lui a permis de perdre quelque 45 kilos. "Je dois me préparer à devenir célèbre à nouveau, ce que, comme tout le monde le sait, je n'aime pas être". La chanteuse aux 15 Grammy Awards a confirmé qu'elle était aujourd'hui en couple avec un agent sportif américain, Rich Paul.