Féru de spiritualité depuis son plus jeune âge, Satya Paul est décédé jeudi dans un ashram de la ville de Coimbatore, dans le sud de l'Inde, où il se remettait d'une attaque depuis le mois dernier, a déclaré son fils Puneet Nanda.

"Ceux qui l'ont côtoyé à un moment de leur vie se souviendront de lui comme de celui qui dispensait son amour sans réticence ni limite", a écrit son fils sur Facebook, "c'est le meilleur hommage à lui rendre alors qu'il s'en est allé gaiement, sans peur".

Né le 2 février 1942, il s'était fait connaître dans le milieu de la vente au détail avec le lancement en 1980 de "L'Affaire", première boutique de sari en Inde, avant de créer sa propre marque cinq ans plus tard.

Ses créations d'avant-garde ont fusionné les techniques indiennes de tissage à des palettes contemporaines et révolutionné le sari, faisant naître des pièces à pois, zébrés ou encore ornés de motifs abstraits.

Le créateur ne s'est cependant pas limité aux saris, il a également conçu des accessoires tels que des foulards et des cravates. Il a érigé un réseau de boutiques dans huit villes indiennes et connaît aujourd'hui un commerce en ligne florissant.

Nous pouvons être inspirés par l'histoire de Chanel, etc. mais nous devons d'abord apprendre ce qui s'est passé sur notre sol

Satya Paul était admiré pour son sens des affaires. L'entrepreneur en biopharmacie Kiran Mazumdar-Shaw a salué la mémoire d'"un créateur iconique, précurseur dans le monde de la mode". Le styliste détonnait parmi les maisons de mode indiennes par sa rigueur et son audace d'entreprise ayant engagé de célèbres stylistes tels que Masaba Gupta et Rajesh Pratap Singh comme directeurs de création de sa marque.

Masaba Gupta, présidant les adieux au créateur, a aussi rendu un hommage appuyé à la marque qui, a-t-elle dit, saura "résister à l'épreuve du temps". Elle a appelé les écoles de mode à "introduire la marque auprès des jeunes aspirants du stylisme indien (...) Nous pouvons être inspirés par l'histoire de Chanel, etc. mais nous devons d'abord apprendre ce qui s'est passé sur notre sol", a-t-elle ajouté.

Féru de spiritualité depuis son plus jeune âge, Satya Paul est décédé jeudi dans un ashram de la ville de Coimbatore, dans le sud de l'Inde, où il se remettait d'une attaque depuis le mois dernier, a déclaré son fils Puneet Nanda."Ceux qui l'ont côtoyé à un moment de leur vie se souviendront de lui comme de celui qui dispensait son amour sans réticence ni limite", a écrit son fils sur Facebook, "c'est le meilleur hommage à lui rendre alors qu'il s'en est allé gaiement, sans peur".Né le 2 février 1942, il s'était fait connaître dans le milieu de la vente au détail avec le lancement en 1980 de "L'Affaire", première boutique de sari en Inde, avant de créer sa propre marque cinq ans plus tard.Ses créations d'avant-garde ont fusionné les techniques indiennes de tissage à des palettes contemporaines et révolutionné le sari, faisant naître des pièces à pois, zébrés ou encore ornés de motifs abstraits.Le créateur ne s'est cependant pas limité aux saris, il a également conçu des accessoires tels que des foulards et des cravates. Il a érigé un réseau de boutiques dans huit villes indiennes et connaît aujourd'hui un commerce en ligne florissant.Satya Paul était admiré pour son sens des affaires. L'entrepreneur en biopharmacie Kiran Mazumdar-Shaw a salué la mémoire d'"un créateur iconique, précurseur dans le monde de la mode". Le styliste détonnait parmi les maisons de mode indiennes par sa rigueur et son audace d'entreprise ayant engagé de célèbres stylistes tels que Masaba Gupta et Rajesh Pratap Singh comme directeurs de création de sa marque.Masaba Gupta, présidant les adieux au créateur, a aussi rendu un hommage appuyé à la marque qui, a-t-elle dit, saura "résister à l'épreuve du temps". Elle a appelé les écoles de mode à "introduire la marque auprès des jeunes aspirants du stylisme indien (...) Nous pouvons être inspirés par l'histoire de Chanel, etc. mais nous devons d'abord apprendre ce qui s'est passé sur notre sol", a-t-elle ajouté.