Mars 2017. La Russie sort d'un hiver parmi les plus rudes de ces cent dernières années et les flonflons du Mondial lui paraissent à des années-lumière dans le calendrier. Sans doute pour redonner un peu de courage à la population, les autorités déclarent alors qu'elles ont dén...

Mars 2017. La Russie sort d'un hiver parmi les plus rudes de ces cent dernières années et les flonflons du Mondial lui paraissent à des années-lumière dans le calendrier. Sans doute pour redonner un peu de courage à la population, les autorités déclarent alors qu'elles ont déniché LE symbole national destiné à équiper les supporters et devenir la star de la compétition. N'ayant pas peur d'évoquer un engin de sinistre mémoire, ils surnomment leur trouvaille la " vuvuzela russe ", alors qu'il s'agit en fait de larges cuillères en bois que l'on frappe l'une contre l'autre, un instrument traditionnel datant du XIIIe siècle (ou du XVIIIe, il y a débat), lointain parent des castagnettes. Des couverts à salade, c'est ça qui va martyriser nos tympans ? C'est possible, enfin, rien n'est moins sûr. Car, en parlant de salades, l'info provenait à l'époque d'une galaxie de médias régulièrement accusés de faire la propagande du Kremlin, et depuis sa publication de mars 2017, plus aucune trace des fameuses cuillères. Le million de roubles promis par Vladimir Poutine n'aurait-il pas suffi à leur modernisation ? Ou, comme observé sur l'unique vidéo qui les montre en action, leur claquement étouffé était-il trop faiblard, en regard du " bruit assourdissant " annoncé ? A moins qu'elles ressurgissent par surprise et nous assurent quatre semaines de calvaire ? Les paris sont ouverts.