Les associations à l'initiative de ce projet collaboratif remarquent que les lesbiennes ont trois fois plus d'infections sexuellement transmissibles (IST) que les hétérosexuelles. Elles avancent que ce constat est en partie dû au fait qu'environ 95% des lesbiennes ne se protègent pas.

De plus, une lesbienne sur trois ne s'est jamais fait dépister. Les nombreux stéréotypes liés à la sexualité et au genre expliquent le taux de consultations gynécologiques particulièrement bas chez les femmes lesbiennes. Ce public spécifique n'a jamais été considéré comme une population à risque face aux IST et n'a donc que très peu bénéficié des efforts entrepris par les services publics en matière de prévention en santé sexuelle. Pourtant, ces femmes ont en moyenne plus de partenaires que les hétérosexuelles au cours de leur vie.

Gotogyneco.bevise à offrir une information complète, fiable et pédagogique aux femmes ayant des relations sexuelles avec des femmes ainsi qu'aux professionnels de la santé amenés à rencontrer ce public pour des questions de gynécologie. Il permettra notamment de valoriser les pratiques de "safe sex" et encouragera à faire un suivi médical régulier. Par ailleurs, ce site permettra de constituer un réseau de professionnels de la santé "lesbo friendly", recommandé par la communauté et pour la communauté.