C'est une fille de... mais pas que

Zoë Kravitz ne peut le cacher. Tant son patronyme que ses traits trahissent sa filiation avec Lenny, son rockeur de papa. Née en 1988 à Los Angeles, d'une maman non moins célèbre puisqu'il s'agit de l'actrice Lisa Bonet (Cosby Show, Girls, Ray Donovan...), la jeune femme sera vite tentée de fouler à son tour le tapis rouge. Et ce, bien que son père l'ait préservée un temps du star-system. Rapidement, l'Afro-Américaine deviendra top et posera pour Vogue, GQ et des marques telles que Calvin Klein ou Alexander Wang. Pas question néanmoins, pour elle, de se satisfaire de ce joli minois. Zoë a hérité des talents parentaux et ne se prive pas de les faire valoir.
...

Zoë Kravitz ne peut le cacher. Tant son patronyme que ses traits trahissent sa filiation avec Lenny, son rockeur de papa. Née en 1988 à Los Angeles, d'une maman non moins célèbre puisqu'il s'agit de l'actrice Lisa Bonet (Cosby Show, Girls, Ray Donovan...), la jeune femme sera vite tentée de fouler à son tour le tapis rouge. Et ce, bien que son père l'ait préservée un temps du star-system. Rapidement, l'Afro-Américaine deviendra top et posera pour Vogue, GQ et des marques telles que Calvin Klein ou Alexander Wang. Pas question néanmoins, pour elle, de se satisfaire de ce joli minois. Zoë a hérité des talents parentaux et ne se prive pas de les faire valoir. Son dernier fait d'armes à l'écran : la mini-série Big Little Lies, gros succès d'HBO couronné aux derniers Golden Globes et où elle donne la réplique, notamment, à Reese Witherspoon et Nicole Kidman. Mais miss Kravitz n'en est pas à son coup d'essai. Depuis 2007 - et son apparition dans le thriller A vif, avec Jodie Foster, puis dans la comédie Le goût de la vie, face à Catherine Zeta-Jones -, elle brille devant la caméra. Elle a notamment joué les mutantes pour X-men et rejoint la célèbre saga Divergente. Fin 2018, on l'attend encore dans le nouvel opus des Animaux Fantastiques, le film inspiré d'Harry Potter. Mais ce n'est là qu'une des casquettes de cette fan de Meryl Streep et Natalie Portman puisque, en parallèle, elle a fondé en 2013 un groupe d'électro-pop, Lolawolf... L'étape suivante ? "Je travaille sur des scripts, j'aimerais pouvoir montrer cela un jour, avoue-t-elle. Mais pour le moment, je joue avant tout. Et je prends plaisir à le faire." Qu'elle porte un jeans boyfriend en front row d'un défilé ou une robe haute couture sur red carpet, la top a sans conteste une allure folle, et ses quasi 3,5 millions de followers sur Instagram ne s'y trompent pas... "Je pense que mon style évolue sans cesse, observe-t-elle. C'est le reflet de ce que je ressens à un moment donné. Cela dit, ce n'est pas seulement lié aux vêtements, c'est aussi une question de personnalité et d'énergie dégagée. C'est une attitude." Au quotidien, Zoë Kravitz se contente généralement d'un jeans - elle possède une grande collection de modèles vintage - et d'un simple tee-shirt blanc. "J'en ai des tas, raconte-t-elle. Des anciens, des nouveaux, des classiques... J'adore également les tissus à pois, surtout pour les blouses et les robes. Je pense que c'est un motif intemporel qui apporte un plus à une silhouette." Son vêtement fétiche ? "J'ai envie de répondre "tous"... Mais s'il fallait choisir, ce serait ma veste en daim bleu poudré griffée The Row. Elle est magnifique mais un peu difficile à porter. Je dois toujours vérifier la météo avant de quitter la maison avec, pour voir s'il ne va pas pleuvoir..." Un C.V. exemplaire, un nom, des millions de fans sur les réseaux sociaux, un style "rock tout en étant chic", comme elle le définit elle-même... Il n'en fallait pas plus pour que l'it girl devienne, l'été dernier, égérie pour Yves Saint Laurent Beauté et apparaisse aujourd'hui dans leur campagne pour le Touche Eclat all-in-one Glow Foundation... "J'ai toujours admiré cette marque cool et intemporelle, que ce soit pour ses produits de beauté ou ses vêtements, se réjouit l'ambassadrice. En plus, j'adore les gens avec qui je travaille. Ils ne tentent pas de m'influencer tout le temps. Ils veulent que j'utilise leur maquillage comme ça me chante." Un souci d'indépendance qui transparaît aussi dans son engagement. Si, comme nombre de ses consoeurs, la fille de Lenny s'affichait en noir lors des derniers Golden Globes pour dénoncer le harcèlement envers les femmes, elle entend également se positionner sur d'autres sujets sensibles. "Je voudrais que l'origine ethnique n'ait plus d'importance ; nous sommes tous des humains après tout, lance-t-elle. Etre métisse et célèbre est d'une certaine manière une responsabilité. Je n'envisage pas de changer le monde mais pour les jeunes filles qui me ressemblent, c'est important de voir un reflet d'elles-mêmes dans les médias. Il faut également montrer à la nouvelle génération que la beauté peut avoir de multiples facettes. Voir tout le temps le même type de visage, ça peut mener à la psychose! Et puis, être belle et sexy n'est pas une fin en soi... Nous avons un coeur, un cerveau, de l'intuition et plein d'autres choses encore qui passent avant l'apparence. Le plus important, c'est d'être en harmonie avec soi-même et de ne pas renier qui on est." Pour cela, on lui fait confiance.