Il ne se passe pas une semaine sans que Laetitia Hallyday ne défraie la chronique et les journaux français. Ce week-end, la maman de Jade et Joy a livré une interview au JDD afin de mettre un terme aux rumeurs et autres commentaires quant à sa vie amoureuse. "Cet été, après deux années si violentes et si douloureuses, j'ai fait la connaissance de Pascal", raconte-t-elle.

La veuve du rockeur raconte ensuite ce qui s'est avéré être un coup de foudre à Saint-Barth cet été. "C'est une rencontre belle et inattendue. Je n'étais pas prête à envisager quoi que ce soit avec un autre homme. Ça prend du temps de réapprendre à aimer. Mais la vie est faite de rencontres qui vous bousculent. Aujourd'hui, je respire, je retrouve un sens à mon existence", confie-t-elle.

Cet homme, c'est Pascal Balland, qui est bien loin du show-biz et du monde des people. Fils de l'éditeur André Balland, il est restaurateur et possède plusieurs établissements de luxe à Paris. Le nouveau compagnon de Laetitia, âgé de 47 ans, est également le père d'un garçon et deux filles, nés d'unions différentes. L'une de ses filles est d'ailleurs dans la même école que Jade et Joy à Los Angeles.

Suite à une soirée organisée par Yannick Noah, le couple commence à se fréquenter et Pascal Balland se rend donc à Los Angeles pour retrouver sa fille, mais aussi pour voir sa nouvelle chère et tendre. Naturellement, un certain nombre de photos des deux amants ont filtré dans la presse, mais il a donc été impossible pour Laetitia de garder cette relation secrète. "Ça fait plus de vingt-cinq ans que je vis avec des photographes dans mon sillage, que ma vie est romancée, surexposée à outrance", explique-t-elle.

Cette nouvelle relation aurait en tout cas été bien accueillie par Jade et Joy et même Mamie Rock, la grand-mère de l'ex de Johnny. Qui sait, on se dirige peut-être vers un apaisement des tensions avec David et Laura dans les prochaines semaines. Cela permettrait en tout cas à Laetitia de sortir d'une période particulièrement difficile et stressante. Elle a en tout cas réaffirmé que "le temps de la paix est venu", dans les colonnes de JDD.