...

Explorer une faille sous-marine, sonder les abysses du Pacifique, louvoyer entre les requins-marteaux, raies mantas et autres poissons-lanternes... tout en gardant les pieds au sec. C'est l'expérience que propose l'extension de l'aquarium Nausicaa à Boulogne-sur-Mer : Voyage en Haute mer. Une aventure aquatique fabuleuse, inédite en Europe. Après vingt-sept ans d'existence et 16 millions de visiteurs, le Centre National de la Mer se réinvente dans un espace monumental de 15 000 m2. Deux ans de travaux ont été nécessaires pour faire émerger la nouvelle infrastructure. Son bassin principal, le plus grand d'Europe, a mis six semaines à être rempli de 10 000 m3 d'eau. L'édifice, imaginé par les architectes Jacques et Sophie Rougerie avec Sogea Caroni, évoque l'île de Malpelo. Si celle-ci est à la base du projet, c'est qu'elle abrite un écosystème unique au monde. Plantée en plein coeur de l'océan Pacifique, à 500 km des côtes colombiennes, Malpelo est un sanctuaire marin, classé au Patrimoine naturel de l'humanité par l'Unesco en 2006. A Boulogne-sur-Mer, l'ambition est de recréer cet environnement exceptionnel pour faire de Nausicaa " une destination incontournable pour vivre l'immensité et la fragilité de l'océan ". Au-delà de l'expérience ludique, le but de l'aquarium est aussi d'informer ses visiteurs sur les espaces méconnus et fragiles que sont les zones de haute mer. Couvrant plus de la moitié de notre planète, ces milieux aux ressources innombrables mais au statut économique flou sont menacés par les pressions anthropologiques et une gestion hasardeuse. Dans l'aquarium, les visiteurs sont sensibilisés à ces enjeux grâce à une mise en scène son et lumière du vivant. Plongés dans un monde liquide de 17 000 m3, les curieux se retrouvent face à 60 000 animaux de 1600 espèces différentes. Ballet aquatique, terrestre ou aérien... difficile de faire la distinction dans ce lieu hors du réel.Par Claire Carosone