Défenseur de nombreuses causes caritatives au nom de la couronne britannique, le prince Harry va désormais représenter BetterUp, une start-up spécialisée dans l'accompagnement personnalisé des employés, pour améliorer leurs compétences et leurs performances.

En tant que "responsable en chef de l'impact", le duc de Sussex "va continuer à faire le travail qu'il fait depuis des années", c'est-à-dire "éduquer et inspirer notre communauté, et promouvoir l'importance qu'il y a à entretenir sa santé mentale de manière préventive", a déclaré le fondateur et patron de la société Alexi Robichaux dans un communiqué mardi.

"Je suis fermement convaincu que se concentrer sur notre santé mentale et lui donner la priorité donne accès à un potentiel et à des opportunités que nous ignorions avoir en nous", a pour sa part affirmé le prince Harry.

"Comme disent les Royal Marine Commandos, +c'est un état d'esprit+ et nous l'avons tous en nous", a-t-il ajouté.

BetterUp emploie plus de 270 personnes et coordonne un réseau de quelque 2.000 coach, pour des clients comme la NASA, Chevron, Snap, Warner Media, etc.

L'entreprise se présente comme un leader mondial du coaching, du conseil et du mentorat sur application mobile. Sa plateforme combine science du comportement, intelligence artificielle et méthodes de formation, à des fins d'épanouissement personnel et professionnel.

Fondée en 2013, elle a récemment levé 125 millions de dollars, qui font d'elle une licorne, puisque la société non cotée en Bourse était valorisée à plus d'un milliard, à 1,73 milliard de dollars fin février.

"L'optimisation de soi-même ne consiste pas à réparer quelque chose de brisé", a encore déclaré le prince Harry, cité dans le communiqué.

"Il s'agit de devenir la meilleure version de nous-mêmes, avec tout ce que la vie nous réserve - quelqu'un qui est prêt pour le prochain défi et peut surmonter les revers avec courage, confiance et conscience de soi".

Un an après leur mise en retrait de la monarchie britannique, le prince Harry, sixième dans l'ordre de succession au trône, et son épouse Meghan Markle ont secoué la couronne début mars lors d'une interview à la télévision américaine, qui a fait l'effet d'une bombe au Royaume-Uni.

Parfois émue aux larmes, Meghan Markle a notamment dit avoir été tourmentée par des pensées suicidaires et a évoqué des questions sur la couleur de la peau de leur fils Archie pendant sa grossesse.

Défenseur de nombreuses causes caritatives au nom de la couronne britannique, le prince Harry va désormais représenter BetterUp, une start-up spécialisée dans l'accompagnement personnalisé des employés, pour améliorer leurs compétences et leurs performances.En tant que "responsable en chef de l'impact", le duc de Sussex "va continuer à faire le travail qu'il fait depuis des années", c'est-à-dire "éduquer et inspirer notre communauté, et promouvoir l'importance qu'il y a à entretenir sa santé mentale de manière préventive", a déclaré le fondateur et patron de la société Alexi Robichaux dans un communiqué mardi."Je suis fermement convaincu que se concentrer sur notre santé mentale et lui donner la priorité donne accès à un potentiel et à des opportunités que nous ignorions avoir en nous", a pour sa part affirmé le prince Harry."Comme disent les Royal Marine Commandos, +c'est un état d'esprit+ et nous l'avons tous en nous", a-t-il ajouté.BetterUp emploie plus de 270 personnes et coordonne un réseau de quelque 2.000 coach, pour des clients comme la NASA, Chevron, Snap, Warner Media, etc.L'entreprise se présente comme un leader mondial du coaching, du conseil et du mentorat sur application mobile. Sa plateforme combine science du comportement, intelligence artificielle et méthodes de formation, à des fins d'épanouissement personnel et professionnel.Fondée en 2013, elle a récemment levé 125 millions de dollars, qui font d'elle une licorne, puisque la société non cotée en Bourse était valorisée à plus d'un milliard, à 1,73 milliard de dollars fin février."L'optimisation de soi-même ne consiste pas à réparer quelque chose de brisé", a encore déclaré le prince Harry, cité dans le communiqué. "Il s'agit de devenir la meilleure version de nous-mêmes, avec tout ce que la vie nous réserve - quelqu'un qui est prêt pour le prochain défi et peut surmonter les revers avec courage, confiance et conscience de soi".Un an après leur mise en retrait de la monarchie britannique, le prince Harry, sixième dans l'ordre de succession au trône, et son épouse Meghan Markle ont secoué la couronne début mars lors d'une interview à la télévision américaine, qui a fait l'effet d'une bombe au Royaume-Uni.Parfois émue aux larmes, Meghan Markle a notamment dit avoir été tourmentée par des pensées suicidaires et a évoqué des questions sur la couleur de la peau de leur fils Archie pendant sa grossesse.