Vous vous souvenez sans doute de ce visage qui avait surgi des gradins de la Coupe du Monde 2014, pendant un match des Diables, jusqu'à incarner à lui seul toute la ferveur des supporters belges pour leur équipe. C'était celui d'Axelle Despiegelaere, jeune supportrice belge de 17 ans, qui avait fait le buzz.

Page Facebook d'Axelle Despiegelaere , DR
Page Facebook d'Axelle Despiegelaere © DR

À tel point que les marques sentant le phénomène, l'avaient démarchée, L'Oréal d'abord. Avant de réviser son choix pour cause de photo la montrant fièrement armée à côté d'un cadavre d'antilope. Une image choquante pour beaucoup, qui plongea la jeune femme dans la polémique. Un moment qu'elle n'a "pas vécu trop mal finalement", selon ses propres termes. Puis ce fut autour de la marque belge Ice Watch d'en faire son égérie. Depuis, retour à l'anonymat. Enfin presque, puisque cette saison, elle pose pour le site de paris en ligne scooore.be.

BELGA
© BELGA
Belga Image
© Belga Image

Mais aussi, parce qu'en période footeuse, vous constatez ici même que l'on l'évoque encore. Mais cette fois-ci, pour s'interroger sur sa succession. En effet, lors du premier match des Diables hier à Lyon, une jeune femme est sortie à nouveau du lot dans le flot d'images. Alors, hasard du placement, coup de coeur du photographe de presse ou incarnation évidente de la supportrice? Il faudra attendre samedi, et le match contre l'Irlande pour le savoir. En attendant, Cécile Djunga, la jeune femme en question, s'est montrée amusée par ce repérage. Comédienne belge vivant actuellement à Paris, c'est peu dire qu'elle crève l'objectif.

DIRK WAEM
© DIRK WAEM
BELGA
© BELGA
DIRK WAEM
© DIRK WAEM
Vous vous souvenez sans doute de ce visage qui avait surgi des gradins de la Coupe du Monde 2014, pendant un match des Diables, jusqu'à incarner à lui seul toute la ferveur des supporters belges pour leur équipe. C'était celui d'Axelle Despiegelaere, jeune supportrice belge de 17 ans, qui avait fait le buzz. À tel point que les marques sentant le phénomène, l'avaient démarchée, L'Oréal d'abord. Avant de réviser son choix pour cause de photo la montrant fièrement armée à côté d'un cadavre d'antilope. Une image choquante pour beaucoup, qui plongea la jeune femme dans la polémique. Un moment qu'elle n'a "pas vécu trop mal finalement", selon ses propres termes. Puis ce fut autour de la marque belge Ice Watch d'en faire son égérie. Depuis, retour à l'anonymat. Enfin presque, puisque cette saison, elle pose pour le site de paris en ligne scooore.be.Mais aussi, parce qu'en période footeuse, vous constatez ici même que l'on l'évoque encore. Mais cette fois-ci, pour s'interroger sur sa succession. En effet, lors du premier match des Diables hier à Lyon, une jeune femme est sortie à nouveau du lot dans le flot d'images. Alors, hasard du placement, coup de coeur du photographe de presse ou incarnation évidente de la supportrice? Il faudra attendre samedi, et le match contre l'Irlande pour le savoir. En attendant, Cécile Djunga, la jeune femme en question, s'est montrée amusée par ce repérage. Comédienne belge vivant actuellement à Paris, c'est peu dire qu'elle crève l'objectif.