C'est sûr qu'après avoir habillé les Sex Pistols, la First Lady made in USA doit sembler bien frileuse côté look. Vivienne Westwood, 71 ans aujourd'hui - instigatrice de la mode punk dont elle littéralement crée les codes au début des seventies à Londres - s'en est "joyeusement" pris à Michelle Obama au cours d'une interview donnée au Times.

"Ne me parlez pas d'elle, ce qu'elle porte est affreux. Elle est très belle, mais quand il en va de ses vêtements c'est une cause perdue. Jackie Kennedy c'était tout autre chose. Il faut juste que ça lui aille et que ça la rende plus glamour. La mode est faite pour ça. Elle est là pour aider, pas pour vous donner l'air plus conservateur."

Une appréciation peu tendre de la part de la styliste britannique. Attendons de voir si Michelle Obama tiendra compte de ces remarques. En espérant qu'elle ne fera pas un usage excessif des épingles à nourrice. Ni qu'elle ne troquera sa frange contre une crête. Même si le Kaiser ne serait peut-être pas contre...

C'est sûr qu'après avoir habillé les Sex Pistols, la First Lady made in USA doit sembler bien frileuse côté look. Vivienne Westwood, 71 ans aujourd'hui - instigatrice de la mode punk dont elle littéralement crée les codes au début des seventies à Londres - s'en est "joyeusement" pris à Michelle Obama au cours d'une interview donnée au Times. "Ne me parlez pas d'elle, ce qu'elle porte est affreux. Elle est très belle, mais quand il en va de ses vêtements c'est une cause perdue. Jackie Kennedy c'était tout autre chose. Il faut juste que ça lui aille et que ça la rende plus glamour. La mode est faite pour ça. Elle est là pour aider, pas pour vous donner l'air plus conservateur." Une appréciation peu tendre de la part de la styliste britannique. Attendons de voir si Michelle Obama tiendra compte de ces remarques. En espérant qu'elle ne fera pas un usage excessif des épingles à nourrice. Ni qu'elle ne troquera sa frange contre une crête. Même si le Kaiser ne serait peut-être pas contre...