"Cela va être une année très chargée pour moi avec des points presse et des obligations envers les sponsors. Je ne réalise pas encore en ce moment", a commenté Romanie Schotte. "Les autres candidates étaient si fortes. C'est une expérience unique de pouvoir porter la couronne durant une année", a-t-elle ajouté.

Sa première dauphine, Delphine Devos, est aussi originaire de Flandre occidentale, la seconde dauphine Eva Mira, est pour sa part originaire de Saint-Nicolas près de Liège. C'est l'unique wallonne sur le podium, "mais nous ne préoccupons pas de cela", affirme l'organisatrice du concours, Darline Devos. "A partir du moment où les filles montent sur le podium, nous oublions d'où elles viennent". Il est déjà très probable que Romanie Schotte se présentera à Miss World, avance Mme Devos. Elle ajoute qu'il a été difficile d'éliminer les autres candidates, mais que Romanie s'est imposée comme la meilleure.

"Cela va être une année très chargée pour moi avec des points presse et des obligations envers les sponsors. Je ne réalise pas encore en ce moment", a commenté Romanie Schotte. "Les autres candidates étaient si fortes. C'est une expérience unique de pouvoir porter la couronne durant une année", a-t-elle ajouté. Sa première dauphine, Delphine Devos, est aussi originaire de Flandre occidentale, la seconde dauphine Eva Mira, est pour sa part originaire de Saint-Nicolas près de Liège. C'est l'unique wallonne sur le podium, "mais nous ne préoccupons pas de cela", affirme l'organisatrice du concours, Darline Devos. "A partir du moment où les filles montent sur le podium, nous oublions d'où elles viennent". Il est déjà très probable que Romanie Schotte se présentera à Miss World, avance Mme Devos. Elle ajoute qu'il a été difficile d'éliminer les autres candidates, mais que Romanie s'est imposée comme la meilleure.