Pourquoi qualifiez-vous les chats de "canailles opportunistes" ?

Les chats sont de nature des chasseurs opportunistes. Ce sont des carnivores avec un important instinct de chasse, ce qui est important pour un chat, c'est de survivre. S'il ne chasse pas, il n'a rien à manger. Qu'observons-nous chez le chat ? Qu'il chasse toujours ce qui passe devant lui, qu'il poursuit cette chose comme une proie, il n'a pas d'autre choix. C'est un instinct, il DOIT la poursuivre. Nous savons aussi grâce à des études qu'avoir faim et chasser ne sont pas proportionnels chez les chats. Même s'ils n'ont pas faim, leur instinct de chasseur est très puissant et ils ne peuvent s'empêcher de courir derrière une proie. Il est important que tous les chats puissent expérimenter les différentes phases de la chasse afin d'éviter l'ennui et la frustration. Car un chat qui joue est un chat heureux !
...

Les chats sont de nature des chasseurs opportunistes. Ce sont des carnivores avec un important instinct de chasse, ce qui est important pour un chat, c'est de survivre. S'il ne chasse pas, il n'a rien à manger. Qu'observons-nous chez le chat ? Qu'il chasse toujours ce qui passe devant lui, qu'il poursuit cette chose comme une proie, il n'a pas d'autre choix. C'est un instinct, il DOIT la poursuivre. Nous savons aussi grâce à des études qu'avoir faim et chasser ne sont pas proportionnels chez les chats. Même s'ils n'ont pas faim, leur instinct de chasseur est très puissant et ils ne peuvent s'empêcher de courir derrière une proie. Il est important que tous les chats puissent expérimenter les différentes phases de la chasse afin d'éviter l'ennui et la frustration. Car un chat qui joue est un chat heureux !Il n'est pas vrai de dire que tous les chats n'aiment pas les caresses. La plupart des chats ressentent du plaisir lors des câlins quotidiens avec leur propriétaire. Cependant, ils ont un pelage très sensible. Le chat ressent de manière beaucoup plus forte que l'être humain ces stimulis.C'est pourquoi le maitre doit analyser les moments câlins qu'il vit avec son chat et détecter si ce dernier les trouve plaisants ou non. Parfois, le chat montre des signes subtils de stress que les maitres ne perçoivent pas et qui contraignent l'animal à fuir.Un conseil: laissez d'abord le chat sentir votre main avant de le caresser. Soyez attentif à sa réaction afin de savoir si vous pouvez le caresser ou pas. Les chats sont des mammifères autonomes à l'état d'esprit changeant, ils ne sont pas toujours de bonne humeur. D'une part ils donnent le choix et d'autre part ils "avertissent" de ce qui va se passer si on les contrarie. L'important est de suivre votre instinct. Si le chat se frotte contre vous, vous donne des petits coups de tête, c'est qu'il trouve vos caresses agréables et que vous pouvez continuer. Adaptez seulement votre technique. Ne le caressez pas systématiquement à pleine main sur le dos, mais grattez-lui le menton par exemple, le coin de la bouche ou derrière les oreilles tant avec vos doigts qu'avec des objets comme une brosse, ils adorent ce brossage car cela n'a pas le même impact. La plus grande faute que je constate comme thérapeute comportementale quand je me rends à domicile est le fait que les propriétaires n'offrent pas suffisamment de choix à leurs animaux. Les chats accordent beaucoup d'importance à un environnement prévisible qui leur propose une diversité de choix que ce soit pour faire leurs besoins ou pour manger.Il y a une règle simple : offrir à manger, à boire, un bac à chat, un grattoir, etc... Et ce en fonction du nombre de chat +1. C'est-à-dire que si vous avez un chat, vous devez lui proposer deux endroits pour manger, deux endroits pour boire et deux litières. Vous avez deux chats, alors 3 espaces seront nécessaires. Les propriétaires s'étonnent souvent de cela, mais un chat doit tout le temps pouvoir choisir le meilleur endroit et surtout celui le plus sûr, c'est impératif pour lui. De plus, il aime tout faire en solitaire pour ensuite intéragir avec d'autres chats. Manger et boire ne peuvent donc jamais se faire l'un à côté de l'autre, ce n'est absolument pas naturel pour un chat. Un chat dans la nature mange rarement à côté d'un ruisseau. De l'eau à côté de la nourriture risque d'être rapidement salie. Dans la pratique, je vois souvent les chats boire dans un ruisseau, la gamelle du chien, un verre, au robinet, mais toutefois pas à côté de leur nourriture. En tant qu'humains, nous avons une tout autre manière de montrer notre affection à nos animaux de compagnie. Nous montrons que nous aimons notre chat en le caressant, en le prenant dans nos bras et en lui accordant de l'attention. Les chats, par contre, expriment leur affection très différemment. De plus, ils interprètent nos actes comme étant tout sauf ce qu'ils signifient vraiment. Les chats montrent leur affection, à distance, en fermant lentement leurs yeux, en se couchant à un mètre de distance, en venant vers vous et en montrant leur postérieur. Il est donc temps d'adapter un peu notre comportement !De notre côté, nous regardons nos chats avec de grands yeux, chose que nous faisons naturellement quand nous voyons quelque chose de beau ou de mignon tandis que ce regard est perçu dans la nature comme menaçant par le chat. Les chats regardent en effet les autres chats de cette manière quand ils veulent les chasser. Dans la nature, lorsqu'un chat qui a ses 4 pattes posées sur le sol est capturé, cela veut dire "Game Over". C'en est fini de lui, il a été attrapé par un prédateur plus grand. Si nous soulevons notre chat, cela éveille souvent chez lui l'instinct de se libérer et de fuir. Par ailleurs, je constate que de nombreux propriétaires ne remarquent pas les signaux subtils de stress chez leur chat, par exemple la queue posée sur le sol, les moustaches contre les joues ou les poils légèrement hirsutes. C'est ma mission en tant que thérapeute de leur apporter une boite à outils afin de ne pas passer à côté de ces signaux et de pouvoir décoder leur chat avant que les problèmes tels que de l'angoisse ou des jets urinaires n'apparaissent. C'est étonnant, mais si vous ignorez votre chat à des moments bien précis, il pourra s'épanouir et devenir un chat plus confiant. Quand devez-vous adopter cette attitude ? Lorsqu'il est occupé à ses besoins naturels : manger, boire, dormir, lorsqu'il fait sa toilette... Si vous ne regardez votre chat dans les yeux, il pense que vous ne pouvez pas le voir. Donc, faites comme s'il n'existait pas. Cela lui donne un sentiment de sécurité extraordinaire.Les petits signaux de stress doivent être ignorés pour ne pas amplifier le sentiment. Dès que votre chat adopte à nouveau un comportement heureux, vous pouvez à nouveau lui accorder de l'attention. En réalité, vous devenez très intéressant pour votre chat lorsque vous lui tournez le dos et que vous l'ignorez. Montrer votre postérieur ou votre dos est un signe amical. C'est la raison pour laquelle vous avez autant de succès auprès de la gente féline lorsque vous regardez la télé, êtes aux toilettes, lisez le journal ou encore, quand vous être concentré à travailler sur votre ordinateur. Faites l'expérience suivante: asseyez-vous par terre, laissez votre animal de compagnie sentir votre main et fermez lentement vos yeux. Il réagira immédiatement avec enthousiasme, car vous parlerez (enfin !) sa langue.