Il est chez l'humain bien des secrets honteux, les deux les moins bien gardés étant l'herpès et le karaoké. Notez que l'un et l'autre se fondent sur une valeur commune : le partage. Rassurez-vous : je n'ai pas l'intention de vous parler d'infections sexuellement transmissibles, bien qu'il existe, dans le monde de la musique, des trucs bien plus dégueulasses. Pensons par exemple à Maître Gims, Slimane et Vitaa qui ont, peu ou prou, fait à Bella Ciao ce que l'Allemagne a fait à la Pologne.

Malgré ces quelques dérapages, cet art m'est indispensable : pour tout vous avouer, je danse régulièrement seule chez moi, en culotte devant mon miroir, comme si j'avais 14 ans. Et ce que j'aime aussi, c'est chanter. Dans ma voiture, le plus souvent, ce qui évidemment ravit les oreilles de mes passagers... et des autres automobilistes. Je ne compte en effet plus le nombre de fois où je me suis tapé la honte en fredonnant la fenêtre ouverte. Mais rah, chanter ! Chanter, chanter, CHAN-TER !

Pourquoi, vous demandez-vous ? Pour oublier ses peines ! Pour bercer un enfant ! Pour pouvoir dire je t'aime ! Et faire s'unir nos voix autour du vin qui enivre ? Mais oui, pardi, c'est de ça qu'il est question, puisque j'ai participé (bourrée) à une chorale d'un soir. Etait-ce nécessaire, pour vous l'annoncer, de vous mettre en tête un morceau de Florent Pagny ? Non, évidemment, mais vous ne connaissez que trop bien ma nature mesquine et mon mauvais fond.

Cela se passe une fois par mois à Ixelles, où des inconnus se rencontrent pour pousser la chansonnette en choeur. C'est ouvert à tous, que vous soyez la réincarnation de la Callas, le sosie vocal de Florence Foster Jenkins, le nouveau Sinatra ou encore Jean-Pascal. Pas besoin d'être spécialement doué, donc, on vous demande juste d'aimer ça ! Les organisateurs choisissent deux morceaux que les participants travaillent tous ensemble. Des Beatles à Pharrell Williams en passant par Stromae ou La La Land, il y en a pour tous les goûts. Une fois la répet' finie, c'est le moment, c'est l'instant : la magie opère, des gens qui pour la plupart ne se connaissaient pas vibrent et chantent ensemble sous l'oeil d'une caméra. Car oui, c'est filmé, de manière très pro qui plus est, un beau souvenir en vidéo diffusé sur les réseaux sociaux.

Concernant le prix, rien d'exorbitant. La participation est dite " libre et consciente ", certains facteurs peuvent influer sur le montant, comme vos revenus ou les frais engendrés par la soirée. Sans surprise, j'ai été incroyablement émue par ce moment : en ces temps troublés, je dois bien reconnaître que toute initiative visant à rassembler me touche profondément. Ce qui me fait penser qu'il est temps que je prenne rendez-vous chez le gynéco. Classe. Elégance. Raffinement. C'est tout pour moi !