Enfance

Lolita Pille songe souvent à cette période. "J'ai un roman sur l'enfance dans mes tiroirs." Une période point joyeuse, où elle cultivait l'amour des chevaux. On a du mal à l'imaginer en "petite fille, pas jolie, aux lunettes rondes". Fuyant la réalité, cette surdouée était "toujours en train de lire ou de noircir des cahiers".

Jeux

Son héroïne, Elena, est une ancienne championne de tennis. "Ce sport se veut une allégorie de notre époque, d'une grande violence sociale. Dans ce monde de la performance, de la rivalité et de l'élimination, les rapports de force sont masqués." Lolita Pille voulait les enjoliver sous un angle bourgeois. Pourquoi Elena a-t-elle abandonné la compétition? "Mes personnages sont de faux winners. On ne doit pas apprendre à perdre, mais à réussir selon ses propres valeurs."

Ombres

Elle n'a que 19 ans quand elle publie le best-seller Hell, qui sera adapté au cinéma avec Sara Forestier dans le rôle principal. Un titre prémonitoire... Sous le feu de projecteurs "criards et cruels", cette fille branchée est confondue avec son personnage. "On me demandait d'être belle et décadente, j'ai plongé dans l'obscurité." Dix ans plus tard, Lolita Pille réalise qu'elle s'est "trompée de vie". Elle qui avait arrêté l'école étudie la littérature et la philosophie. "J'avais besoin de lumières réelles."

Jeunesse

Ce thème figure dans tous ses romans. Celui-ci relate "les derniers jours de la jeunesse, cette période où tout semble possible. On croit à la promesse d'éternité, or nous sommes inégaux face au devenir". L'auteure l'a écrit au lendemain des attentats parisiens. "Le Mal s'était abattu sur nous." A 36 ans, elle "ne se sent plus vraiment jeune, mais inachevée".

Vivre

Après huit ans d'isolement, à Brest, elle revient à Paris. "Cette ville électrique" tranche avec son refuge, chez ses parents. Sa seule sortie? "Une promenade avec ma mère, au bord de l'océan." Mais l'écrivaine reste connectée au monde grâce aux réseaux sociaux. "Il me faut peu de choses pour vivre: du papier, un stylo et de quoi manger. Chaque jour, je me livre à une corrida, mais je ne regrette pas d'avoir persévéré dans mon rêve d'écrire."

Elena et les joueuses, par Lolita Pille, Stock, 272 pages.