Les vacances, c'est un dispositif simple mais salvateur pour parer à une surchauffe qui pourrait s'avérer fatale. Et, à l'heure où nous sommes en permanence sollicités par les nouvelles technologies, ce disjoncteur-là n'a jamais été aussi capital. Ainsi, comme s'en est officiellement inquiétée l'Association américaine pour l'avancement des sciences, dans certaines parties de la planète, notamment en Asie, 9 personnes sur 10 sont déjà atteintes de myopie. En cause, le temps passé sur écrans, loin de...

Les vacances, c'est un dispositif simple mais salvateur pour parer à une surchauffe qui pourrait s'avérer fatale. Et, à l'heure où nous sommes en permanence sollicités par les nouvelles technologies, ce disjoncteur-là n'a jamais été aussi capital. Ainsi, comme s'en est officiellement inquiétée l'Association américaine pour l'avancement des sciences, dans certaines parties de la planète, notamment en Asie, 9 personnes sur 10 sont déjà atteintes de myopie. En cause, le temps passé sur écrans, loin de la lumière naturelle. Un comportement qui, dans d'autres régions, les Etats-Unis en tête, induit une sédentarité en lien direct avec l'augmentation de l'obésité chez l'enfant et l'adulte. Or, et c'est un paradoxe de l'époque, plus nous sommes saturés d'information, plus nous développons une propension à en chercher, obéissant au fameux " dopamine loop ", mécanisme bien connu des toxicomanes, qui pousse à souhaiter une stimulation constante, fût-elle insatisfaisante ou négative. Si l'on ajoute à ces constats que notre odorat et notre ouïe, également soumis à un maelström de stimuli - merci la pollution, y compris sonore - n'échappent pas à cette perte d'acuité, on réalise qu'on est mal barrés... Or, lorsque nos perceptions sont perturbées, l'anxiété grimpe en flèche et avec elle le risque de dépression. Par mesure prophylactique, la rédaction vous dit dès lors rendez-vous à la rentrée, batteries rechargées. Mais avant de vous abandonner pour l'été, on vous a compilé 40 petits plaisirs dont abuser sans culpabilité dans les six semaines à venir. Roucouler sous les étoiles, a fortiori le 27 juillet pour tenter de capter l'éclipse totale de Lune et le 9 août, quand l'Euro Space Center de Redu met les astres à l'honneur. Succomber au chant des sirènes, en testant le mermaiding qui fait une percée dans nos contrées. Adopter le plogging, sorte de footing green originaire de Suède. S'initier au tai chi, dans différents parcs bruxellois, ou faire des salutations au soleil avant d'embarquer depuis un des aéroports parisiens. Redécouvrir les vertus du citron, en éco-cocktail ou à grandes giclées d'eaux de toilette estivales. Repasser à la carte postale à l'ancienne, plutôt qu'au SMS, et à la photo argentique en oubliant le matraquage numérique. Parce que surtout, au top de la liste des priorités, on a noté : se déconnecter pour ne focaliser que sur l'essentiel, tous les sens en éveil.