Il suffit de s'éloigner d'une dizaine de kilomètres de la grande chaussée peu engageante qui relie la ville de Tirlemont à Saint-Trond pour se retrouver comme par magie dans l'une des plus grandes vallées de Flandre reliant plusieurs zones de réserves naturelles. La vallée de la Grande Gette qui s'étend entre les communes de Linter et Zoutleeuw (Léau) dans le sud du Hageland forme un joli ruban bleu vert d'une grande valeur naturelle.
...

Il suffit de s'éloigner d'une dizaine de kilomètres de la grande chaussée peu engageante qui relie la ville de Tirlemont à Saint-Trond pour se retrouver comme par magie dans l'une des plus grandes vallées de Flandre reliant plusieurs zones de réserves naturelles. La vallée de la Grande Gette qui s'étend entre les communes de Linter et Zoutleeuw (Léau) dans le sud du Hageland forme un joli ruban bleu vert d'une grande valeur naturelle. A pied ou à vélo, le visiteur se balade en jouissant à perte de vue, de prairies accidentées dont le foin est encore coupé selon une tradition ancestrale, de haies fleuries, de vergers en fleurs à la belle saison, de petits étangs ou encore, de grands et petits bois, vestiges de forêts médiévales. Le paysage de cette région rurale est ponctué de charmants villages construits autour de belles églises. Çà et là, à flancs de douces collines, on aperçoit des fermes authentiques, des moulins, des vestiges de châteaux et de forteresses, ou encore, de petites chapelles nichées dans les blés. Avec, toujours, en arrière-plan la rivière sinueuse qui se faufile, discrètement et paisiblement dans une nature abondante. La Gette trace ici la frontière géographique avec la Hesbaye. Dans cette zone humide et silencieuse préservée de toute construction moderne - à l'époque du duc Jean de Brabant au 13ème siècle, c'était un marais marécageux - il est même possible d'apercevoir le rare triton crêté, la mascotte du coin aussi surnommée le "dragon de la Gette", une espèce menacée. D'autres amphibiens ainsi que des papillons, des oiseaux, des petits mammifères et des insectes bénéficient de ce bocage à la biodiversité soigneusement préservée. Pensez à vous munir de bottes en cas de temps pluvieux, la gadoue pourrait bien vous surprendre.Via le réseau très bien développé des "Knooppunt" destiné aux cyclotouristes ("points-noeuds" en français), les randonnées sont multiples et accessibles à tous. Ce système ingénieux d'itinéraires en "toile d'araignée" permet de construire des balades sur mesure, sur 5, 10, 15 km ou davantage (le réseau local en compte plus de 250). Il consiste à aller de point-noeud en point-noeud, de numéro en numéro, en boucle ou en ligne, en suivant les panneaux numérotés - verts sur fond blanc pour les cyclos, rouge sur fond blanc pour les piétons - placés aux embranchements des routes. Les itinéraires, la plupart du temps sans beaucoup de dénivelé, empruntent des chemins tantôt rocailleux, tantôt très carrossables, comme l'ancienne ligne de chemin de fer, la ligne 22 reliant jadis Tienen-Diest-Mol pour le transport du sucre et des fruits. Active jusque dans les années 60, elle est aujourd'hui réhabilitée en une agréable piste cyclable - l' "Ijzerenweg" - aux accotements verdoyants. Aux abords de cette ancienne voie ferrée se trouve l'une des rares aires de bivouac de la région (voir infos pratiques ci-dessous) , un endroit idéal pour passer la nuit, dans le plus grand respect de l'endroit. Car la vallée se révèle encore plus enchanteresse au coucher et au lever du soleil quand la brume reste suspendue au-dessus du cours d'eau, lui donnant un côté mystérieux. L'aire de camping se trouve sur un tronçon du Chemin de Compostelle, la Via Monastica. Le GR128 - aussi appelée "La Route de Flandre" qui relie Wissant à Aken - longe également le cours de la Gette non loin de là. Les enfants seront comblés en parcourant le sentier d'aventure de près de 4 kms, agrémenté des équipements de jeu en matériaux naturels. Une petite faim ou une petite soif ? Des cafés, un restaurant et une friterie sur l'ancienne place piétonne de la gare de Drieslinter, accueillent les touristes.Le long des chemins pavés de l'Ijzerenweg, un itinéraire s'étend vers le sud-ouest en direction de la ville sucrière de Tirlemont, en passant par le petit paysage forestier de Laterbroeken. On peut aussi atteindre les réserves naturelles de Tiens Broek, plébiscitée par les férus d'ornithologie, et la réserve dite "Spoorwegzate" située à Hoegaarden, ville mondialement réputée pour ses bières. Un autre itinéraire plus au nord-est, tout aussi remarquable, mène à la zone de patrimoine naturel et au centre historique de la bourgade de Zoutleeuw, où l'imposante église Saint Léonard de style gothique domine la place communale. ll fait bon s'y attarder à une terrasse en sirotant une bière locale bien méritée après moults tours de pédialiers. Une pause bienvenue pour admirer son beffroi édifié entre le 13ème et le 16ème eme siècle est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Dans cette commune florissante, à l'époque l'une des sept villes dirigeantes du duché de Brabant, se trouve aussi le plus grand lac naturel de Flandre: au Domaine Provincial Het Vinne. Cette étendue d'eau à la faune et flore riche et variée, qui se situe ici dans le sous-bassin de la Petite Gette, a des petits airs de Hautes Fagnes avec ses chemins en caillebotis. C'est un véritable paradis pour les ornithologues qui peuvent profiter d'un haut mirador pour y scruter plus de 200 espèces d'oiseaux qui peuplent le lac. (pour info, le lac est actuellement en réfection, il a été asséché, la fin des travaux est prévue au printemps 2021)*L'accès à l' aire de bivouac de Drieslinter, point de départ du circuit de découverte de la vallée de la Grande Gette, se fait par la cabane "Kamsalamander". L'aire de camping est équipée d'une toilette sèche et de plusieurs zones de barbecue. Si elle est déjà prise (4 tentes, maximum 10 personnes), il est conseillé de se rendre à celle du domaine Het Vinne, à une dizaine de kilomètres à pied.Les parcours "points-noeuds" se construisent soit à la lecture d'une carte, soit sur un site web, soit via une app' (voir par après). Le site Fietsnet (uniquement disponible en néerlandais) ou le site de l'office du tourisme du Brabant flamand proposent un planificateur d'itinéraires pédestres ou cyclistes, qui calcule la longueur du parcours. Le site Reisroutes.be propose une randonnée du côté de Zoutleeuw. Le site Route You propose aussi quelques itinéraires dans cette partie du Hageland tandisque l'app' Happy Hageland recèle de multiples tuyaux pour découvrir la région.Des cartes détaillées de promenades sont également téléchargeables sur le site de Natuurpunt ou via l'office de tourisme du Brabant flamand qui renseigne également les endroits où boire une bonne bière locale et où passer la nuit. Le réseau de randonnée "Getevallei" a reçu le titre "d'itinéraire de randonnée de l'année en Belgique" en 2016 pour sa grande qualité. S'il est agréable de se laisser aller au gré du vent via des petits chemins, en improvisant de la direction à prendre, attiré comme un aimant tantôt par un petit chemin sinueux qui s'engage dans un sous-bois, tantôt par un sentier cabossé longeant le cours d'eau, il peut aussi être utile - pour éviter les impasses ou les pertes de temps - de bien planifier son itinéraire à vélo ou à pied en utilisant une application sur son smartphone. L'option "itinéraire" de Google Maps ou l'app' Waze plébiscitée par les routards peuvent très bien faire l'affaire dans un premier temps pour relier un point A à un point B ou simplement, pour se géolocaliser. Ces logiciels GPS de base ne prendront toutefois pas en compte les spécificités du terrain et proposeront souvent des routes plus fréquentées et beaucoup moins bucoliques. Elles ne renseigneront pas les petits sentiers que l'on peut retrouver sur une carte IGN, ou sur une carte d'état-major.Pour éviter ces inconvénients, il est donc judicieux d'utiliser des logiciels dédiés à la randonnée. Des app' spécialisées proposent de concocter un itinéraire bien précis adapté à sa pratique, c'est le cas de Komoot (avec options de navigation payantes). Sur l'app' Strava, la communauté de coureurs et de cyclistes partagent leurs itinéraires testés et approuvés.A pied ou en vélo, l'application de cartographie et de navigation Osman permet de suivre facilement les nombreux itinéraires de randonnées que l'on peut trouver en ligne. Osman utilise les cartes OpenStreetMap qui sont mises à jour régulièrement par la communauté des randonneurs. Pas de risque donc de se retrouver avec des cartes obsolètes. Celles-ci peuvent même être stockées dans un smartphone et l'application peut fonctionner hors-ligne. L'app' Topo GPS Belgique transforme, elle, n'importe quel smartphone en appareil GPS complet avec la carte topographique détaillée de la Belgique. Les cartes peuvent aussi être stockées et ensuite consultées sans connexion Internet. Pour tracer ses propres parcours et les rendre disponibles en ligne, il est également possible d'utiliser un outil comme Wikiloc.Mais le summum high tech, quand on prend goût à ces escapades cyclistes, est d'investir dans un vrai GPS dernier cri aux multiples fonctions. Entre autres, le dernier modèle de la gamme Garmin, le EDGE 830, avec son écran tactile est le compagnon idéal des cyclistes amateurs ou plus chevronnés.Petit conseil: avant de vous lancer sur un itinéraire relativement long, n'oubliez pas de vérifier l'autonomie de votre smartphone. L'utilisation de sa fonction localisation est en effet gourmand en batterie.