Rien qu'en Belgique, l'homme gère une dizaine de boutiques, dont trois à Bruxelles et deux à Anvers. Ailleurs dans le monde, le styliste et businessman Michaël Azoulay mène sa barque de l'Italie à Singapour, en passant par Dubai ou Hong Kong. Plus de 140 enseignes au total. " Une question de qualité des matières, de design et de sens du détail ", tente-t-il d'expliquer en racontant son (énorme) succès. Marque hexagonale, American Vintage a écrit le premier chapitre de son histoire en 2005 à Marseille, ville natale de son créateur. Un véritable exemple d'American dream : " Avant de créer ma boîte, j'ai bourlingué aux Etats-Unis. Il y avait ce sentiment de liberté, l'impression que tout était possible et la conviction que l'on peut partir de zéro. C'est ce que reflète le mot " American " de la griffe, même si celle-ci est bien française. Et marseillaise, même. On y retrouve le côté un peu cosmopolite de la cité phocéenne. La culture, le langage des formes, la sensualité et même la lumière de la ville transparaissent dans nos vêtements. "
...