L'an dernier, 8,3 millions de touristes se sont déplacés dans la ville. Pour le bourgmestre Dirk De fauw, cela laisse encore de la marge. La ville s'attend à recevoir jusqu'à 11 millions de touristes à l'horizon 2030.

Cependant, les autorités veulent développer un tourisme de qualité. "Nous ne serons plus proactifs sur le tourisme d'un jour et nous freinerons l'évolution des excursions, durant lesquelles les touristes ne consacrent que quelques heures à la ville", a annoncé le directeur du département touristique de la ville Dieter Dewulf.

Bruges entend attirer plus de touristes qui offrent un profil intéressant pour les classes moyennes locales. Elle entend également se focaliser sur le tourisme d'affaires avec l'implantation d'un nouveau centre de congrès. Le tourisme de croisières, à forte densité, serait décentralisé et espacé dans le temps. Le frein au développement des maisons de vacances devrait être étendu à la périphérie. Le frein sur l'extension des hôtels sera prolongé.

Les autorités locales planchent à présent sur des plans concrets de sorte que la ville reste attrayante.