" A présent, sortons dans la nuit noire à la poursuite de cette fantasque tentatrice, l'aventure ! ", disait Gandalf à la tortue ninja rouge dans Astérix à l'école des sorciers. Et quelle aventure, puisque cet été j'ai testé un hobby un peu particulier, le ... - imaginez une musique à suspense - ... jeu de rôle grandeur nature ! Mais qu'est-ce donc, me direz-vous ? Vous voyez le mölkky, ce jeu de quilles finlandais en bois ? Eh bien, ce n'est pas du tout ça. Le principe est si...

" A présent, sortons dans la nuit noire à la poursuite de cette fantasque tentatrice, l'aventure ! ", disait Gandalf à la tortue ninja rouge dans Astérix à l'école des sorciers. Et quelle aventure, puisque cet été j'ai testé un hobby un peu particulier, le ... - imaginez une musique à suspense - ... jeu de rôle grandeur nature ! Mais qu'est-ce donc, me direz-vous ? Vous voyez le mölkky, ce jeu de quilles finlandais en bois ? Eh bien, ce n'est pas du tout ça. Le principe est simple : armé d'un costume et de divers accessoires, vous incarnez pendant quelques jours un personnage dans un univers donné et interagissez avec d'autres gens, qui jouent eux aussi un rôle. J'ai participé à AVATAR (non, Martine, pas le film), événement incontournable pour quiconque se lance dans la discipline en Belgique. J'ai donc arpenté les plaines de Caldera (plus prosaïquement : un champ à Hensies, dans le Hainaut), monde imaginaire d'inspiration médiévale-fantastique (Caldera, pas le Hainaut). Une fois le camp, les tentes et les décors montés, j'ai enfilé mon armure et agrippé mon épée (en mousse), afin d'incarner Sága Alfgard, guerrière venue du Nord, devenue impératrice. M'étant sacrifiée pour sauver mon peuple, j'ai débuté la partie captive, avant d'être relâchée pour assister, impuissante, au couronnement de quelqu'un d'autre, plus personne ne sachant qui j'étais (bande d'ingrats). Malgré cette déconvenue (je me vengerai ! ), j'ai passé un excellent moment, quatre jours en pleine nature pendant lesquels j'ai pu déconnecter de la réalité et rêver éveillée. Je vous conseille vivement l'expérience. Vous aurez - inévitablement - l'air parfois un peu con, mais ce n'est rien à côté du plaisir éprouvé. Les univers sont très variés puisque le jeu de rôle en Belgique donne la possibilité de voyager dans le futur (Clones), au Moyen Age (Outreterre), à Berlin dans les années 1930 (Cabaret) ou encore dans l'Ouest sauvage (Wild Dust). Cette liste est évidemment loin d'être exhaustive. Cow-boy, gobelin, mage ou guerrière, soyez qui vous voulez et amusez-vous, voilà ce que vous propose ce drôle de loisir, qui est loin de mériter la mauvaise réputation qui lui est souvent faite. Si l'impro théâtrale, les combats épiques, les rencontres, et surtout vivre vos rêves d'enfant vous tentent, foncez, c'est fait pour vous. ParFlorence Mendez