Rogner Bad Blumau, en Autriche
...

Rogner Bad Blumau, en Autriche LES BAINS Posé dans la commune de Bad Blumau, ce complexe a été conçu par le très excentrique architecte Friedensreich Hundertwasser, qui a imaginé ses toits verts, ses formes biscornues, ses façades colorées et ses coupoles dorées. Le programme est copieux : Jacuzzi extérieur, onze piscines, plusieurs saunas et des cabines de soins, dans un décor qui a le don de détendre l'atmosphère... ORIGINE Dans les années 70, suite à une campagne de forage, une source d'eau chaude est découverte à 2 843 mètres de profondeur. Initialement condamné, le puits suscitera quelques années plus tard un regain d'intérêt grâce à son potentiel touristique... et énergétique. Après de longues recherches pour dénicher l'architecte idéal et de nouveaux forages pour trouver une eau à la température plus agréable, Rogner Bad Blumau propose ses vertus depuis 1997. L'EAU D'une température de 107 °C, l'eau de la source passe d'abord par une centrale énergétique où elle produit de l'énergie verte. Ensuite refroidie, elle poursuit son parcours vers le centre thermal. Széchenyi, en Hongrie LES BAINS Ils forment l'un des spas les plus plébiscités de la capitale hongroise, mais aussi la plus grande station thermale médicinale d'Europe. Outre dix-huit bains turcs construits aux XVIe et XVIIe siècle, le complexe possède une dizaine de saunas et de nombreuses cabines à vapeur. Son ambiance néo-baroque et ses joueurs d'échecs qui se prélassent dans les piscines extérieures (entre 26 et 38 °C) en font l'une des attractions touristiques les plus intemporelles et les plus populaires de Budapest. ORIGINE La première maison de bains a été construite sur ce site en 1881, puis agrandie en 1913 et rebaptisée en l'honneur du comte István Széchenyi. L'EAU Elle provient de la source Saint-Etienne, creusée en 1938 à une profondeur de 1 246 mètres. Elle contient calcium, magnésium, sodium, sulfate et une foule d'autres minéraux bienfaisants.Banff Upper Hot Springs, au Canada LES BAINS C'est dans le petit village de Banff - aussi réputé pour le parc national qui l'entoure, le plus ancien du pays - que les amateurs d'eaux bienfaisantes trouveront les sources chaudes les plus haut perchées du Canada. Elles ont été découvertes en 1884, au coeur des magnifiques Rocheuses qui attirent également un public épris de rando ou de ski. La suggestion coule de source : joindre le sport à l'agréable ! ORIGINE La première maison de bains a ouvert ses portes en 1932. L'EAU Maintenue en permanence entre 37 et 40 °C, elle contient une série de minéraux tels que sulfate, calcium, bicarbonate et magnésium.Thermae Bath Spa, en Angleterre LES BAINS La ville historique de Bath, dans le sud-ouest de l'Angleterre, abrite le seul bassin thermal naturel du pays. Un spa qui associe ses bâtiments du XVIIIe siècle et le design contemporain de son New Royal Bath - une fascinante création de verre, de pierre, d'eau et de lumière conçue par l'architecte Sir Nicholas Grimshaw. Cette partie du complexe comporte un restaurant, quelques cabines de sauna, une piscine thermale intérieure et un bassin extérieur installé sur le toit offrant une vue splendide sur l'abbaye. Juste à côté, le Cross Bath, de forme ovale, marque l'endroit où les Celtes vénéraient jadis la déesse Sulis, et il est aujourd'hui reconnu comme un lieu sacré. ORIGINE Le spa dans sa forme actuelle a ouvert en 2006. L'EAU Elle contient 42 minéraux, dont le calcium, le chlorure et le sulfate... qui ne font de mal à personne. Saturnia, en Italie LES BAINS A en croire la légende, ces sources chaudes marquent l'endroit où Jupiter aurait frappé la Terre de ses foudres au cours d'un combat avec Saturne... Elles se situent dans le petit village toscan du même nom, non loin de Grosseto, où les Romains construisirent à flanc de colline l'un des premiers complexes de bains publics au monde. Aujourd'hui encore, bien des amateurs fréquentent ces thermes luxueux dont l'eau riche en plancton est réputée salutaire pour les muscles, les articulations, la circulation sanguine et la respiration. ORIGINE Les Romains venaient s'y détendre, mais le développement du site a été repris en 1828 sous l'impulsion du duc Leopoldo II. L'EAU La source produit chaque seconde 500 litres d'eau à 37 °C, qui servent à alimenter les quatre bains, le Jacuzzi et les chutes d'eau. Riche en soufre, l'eau est excellente pour des traitements régénératifs.Pamukkale, en Turquie LES BAINS A un jet de pierre de Denizli, en Turquie, ce site naturel dont le nom signifie littéralement "château de coton" figure, à juste titre, dans la liste du patrimoine mondial de l'Unesco. L'eau de source, extrêmement riche en calcaire, qui dévale la colline en terrasses, crée un paysage féerique évoquant une sorte de cascade gelée... et cotonneuse. ORIGINE Ce décor magnifique accueille les baigneurs depuis plusieurs milliers d'années. Les terrasses se sont formées sous l'effet de l'eau de source chaude saturée en bicarbonate de calcium, qui se dépose sur le fond en se durcissant au fil du temps. Même Cléopâtre aurait craqué pour la tiédeur de ces mini piscines naturelles... dont l'une porte son nom. L'EAU Les dix-sept sources chaudes du site atteignent des températures allant de 35 à 100 °C.7132, en Suisse LES BAINS C'est le célèbre architecte Peter Zumthor qui, au-dessus de l'unique source chaude du canton suisse des Grisons, a imaginé les thermes 7132, un complexe hôtelier doublé d'une station thermale ultratendance. Les bâtiments, au charme élégant et aux lignes sobres, constituent ainsi un véritable lieu de pèlerinage pour les amateurs d'architecture. Leur construction a nécessité pas moins de soixante mille dalles de quartzite de Vals, pierre grise aussi magnifique que réputée pour ses teintes atypiques. ORIGINE Le premier Spa Hotel Therme a ouvert ses portes sur ce site en 1893. Après avoir été rénové en 1970, le complexe a cédé sa place il y a vingt ans au Thermal Rock Spa, un véritable chef-d'oeuvre ayant très vite accédé au statut de monument protégé. L'EAU Celle du bassin intérieur affiche une température de 32 °C ; à l'extérieur, elle oscille entre 30 et 36 °C. Le centre dispose également d'un "bain de feu" (à 42 °C) et d'un "bain de glace" (14 °C). L'eau de source possèderait des vertus apaisantes et curatives : on affirme qu'elle soulage crampes et raideurs musculaires, comme elle soignerait les peaux irritées, l'eczéma et autres maladies dermatologiques.Glenwood Hot Springs, aux États-UnisLES BAINS Dans l'état américain du Colorado, ces sources alimentent la plus grande piscine thermale au monde. Les baigneurs peuvent s'y entraîner à la natation comme dans n'importe quel bassin. Mais l'eau comporte surtout une quinzaine de minéraux chargés de tonifier les corps fatigués. Environ quinze millions de litres d'eau chaude naturelle y coulent... chaque jour. A compléter, par exemple, par une excursion dans les montagnes environnantes, voire une petite virée sur le fleuve Colorado. ORIGINE Les baigneurs s'y régalent depuis 1888 ! L'EAU La température de la grande piscine oscille entre 32 et 34 °C, tandis que le petit bassin "thérapeutique" en affiche 40. Riche en minéraux naturels, l'eau qui les alimente provient des sources toutes proches de Yampah Springs.Le lagon bleu, en Islande LES BAINS A moins d'une heure de Reykjavik, le spectaculaire lagon bleu est un vrai plaisir pour les yeux. D'un turquoise vif, ces bains sont en réalité un lac artificiel rempli d'eau de mer géothermique riche en minéraux... et situé au milieu d'un champ de lave. Il faut un peu de temps pour s'habituer à l'odeur de soufre et au paysage lunaire qui l'entoure, mais un plongeon dans l'eau chaude fait tout oublier. Au programme : une pause à la fois saine et curative, qui apaise notamment le psoriasis. Un centre médical a même été ouvert sur le site en 2005 pour les patients souffrant de ce mal cutané, proposant un traitement unique au monde et 100 % naturel. ORIGINE L'ouverture a eu lieu en 1992. Le lagon est rapidement devenu l'un des principaux pôles touristiques du pays, accueillant chaque année quelque 600 000 visiteurs. L'EAU Entre 37 à 39 °C, elle est très riche en minéraux, silicates et algues bleues, qui lui confèrent sa couleur si particulière et ses propriétés médicinales. Les six millions de litres d'eau sont renouvelés toutes les quarante heures.PAR SEBASTIAAN BEDAUX