J'ai testé "Qui veut pister Bruxelles ?"

J'ai testé "Qui veut pister Bruxelles ?"

Rendez-vous un samedi à 14 heures, rue de l'épée. La vingtaine de détectives en herbe est divisée en groupes de 5. Dans le mien, Mélanie et Florent, jeune couple parisien enjoué, Lili, 56 ans, Bruxelloise à l'accent des Marolles, et Motchi, un ami.

Chaque équipe reçoit un sac doté d'un roadbook et d'un équipement de détective. Objectif : répondre au maximum de questions et arriver rapidement à destination. Le lot à remporter ? Une bouteille de bière.

Un quizz permet de désigner l'ordre du départ. Seconds à partir, nous sommes hyper excités. Trop. Nous devons relire la première question à six reprises. On se calme, on s'organise : pendant que l'un de nous lit le roadbook, un autre écrira les réponses, et le reste recherchera les indices. La technique paie : nous devenons premiers.

La mission nous fera passer devant le palais de justice, le Palais royal, le petit et le grand Sablon, le MIM, la Bibliothèque royale, la première enceinte, les archives... Florent et Mélanie ne manqueront pas de s'extasier, et nous serons fiers de leur dévoiler nos bons plans. Notre franc tombe : à ce rythme express, nous loupons l'essentiel. Face à un cocktail truck, j'offre une tournée. La première équipe nous redépasse. Pas grave. Dernier sprint, nous échangeons 3 points pour un indice, et terminerons premiers. Une victoire que nous fêterons dans un café local avec nos nouveaux amis. Chouette rencontre.

www.quiveutpisterbruxelles.be

Par Valentine Van Gestel / Photos : Valentine Van Gestel

Qui veut pister bxl 1

qui veut pister bxl 2

qui veut pister bxl 3

qui veut pister bxl 4

qui veut pister bxl 5

qui veut pister bxl 6

qui veut pister bxl 7