Réuni en Namibie jusqu'au 4 décembre, "le Comité intergouvernemental a inscrit ce matin cinq nouveaux éléments sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité", annonce l'Unesco, organisation basée à Paris.

"L'équitation classique à l'École d'équitation espagnole de Vienne est l'art traditionnel et la pratique de la reproduction, de l'élevage, du dressage et de la monte des chevaux lipizzans", explique l'Unesco.

Vieille de près de 450 ans, héritage de la gloire perdue des Habsbourg, l'Ecole d'équitation espagnole de Vienne est réputée pour son élitisme et ses élégants étalons blancs, les Lippizans, tous des descendants de la longue lignée des étalons blancs espagnols élevés à la cour impériale.

L'école a un statut de société de droit public depuis sa privatisation par l'Etat en 2001.

La responsable de l'école, Elisabeth Guertler, également directrice du luxueux hôtel Sacher, a salué dans un communiqué une distinction qui honore "la plus ancienne école d'équitation dans le monde" qui "fait partie de l'identité de Vienne, de l'identité de l'Autriche ( ) une tradition nationale depuis la monarchie austro-hongroise" un modèle "d'interaction harmonieuse quotidienne entre les humains et les animaux".

L'Ecole d'Equitation espagnole de Vienne est la seule institution au monde qui conserve et cultive, sans le transformer, l'art équestre classique de la Haute-Ecole, de la Renaissance à nos jours.