"Après avoir pris en compte diverses informations, le MHA (ministère de l'Intérieur) a décidé de commencer à accorder de nouveaux visas touristiques aux étrangers se rendant en Inde sur des vols affrétés à partir du 15 octobre 2021", a indiqué le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

Tous les protocoles Covid-19 "devront être respectés par les touristes étrangers, les transporteurs les acheminant en Inde et toutes les parties prenantes aux stations d'atterrissage".

Le ministère de l'Intérieur a souligné avoir "reçu des représentants" des gouvernements des États et de différents acteurs de l'industrie du tourisme avant de prendre la décision d'autoriser les touristes étrangers à revenir dans le pays.

L'Inde a suspendu tous les visas pour les étrangers en mars 2020 lorsque le Covid-19 a commencé à se propager partout dans le monde, le gouvernement ayant imposé un strict verrouillage du pays.

Les restrictions imposées à certaines catégories d'étrangers, comme les diplomates et les hommes d'affaires, avaient ensuite été levées.

Entre mars et mai derniers, l'Inde a été frappée par une féroce vague épidémique, avec des pics d'environ 400.000 contaminations et 4.000 décès par jour enregistrés au plus fort de la crise.

Mais la propagation de l'épidémie dans ce pays de 1,3 milliard d'habitants a depuis fortement ralenti avec quelque 20.000 nouvelles contaminations et de 200 à 300 décès par jour. Les restrictions imposées ont été levées pour la plupart des activités du pays.

Plus de 250 millions de personnes ont bénéficié d'une vaccination complète, soit seulement 20% de la population, et les experts mettent en garde contre une autre vague épidémique.

L'économie indienne a, en conséquence, été mise à mal par l'un des plus forts reculs parmi les grandes puissances économique mondiales, replongeant des millions de personnes dans la pauvreté.

Le tourisme est un secteur important pour la troisième plus grande économie d'Asie. l'Inde avait enregistré 10,93 millions d'arrivées de touristes en 2019, selon le gouvernement.

stu/axn/lth/roc

"Après avoir pris en compte diverses informations, le MHA (ministère de l'Intérieur) a décidé de commencer à accorder de nouveaux visas touristiques aux étrangers se rendant en Inde sur des vols affrétés à partir du 15 octobre 2021", a indiqué le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. Tous les protocoles Covid-19 "devront être respectés par les touristes étrangers, les transporteurs les acheminant en Inde et toutes les parties prenantes aux stations d'atterrissage".Le ministère de l'Intérieur a souligné avoir "reçu des représentants" des gouvernements des États et de différents acteurs de l'industrie du tourisme avant de prendre la décision d'autoriser les touristes étrangers à revenir dans le pays.L'Inde a suspendu tous les visas pour les étrangers en mars 2020 lorsque le Covid-19 a commencé à se propager partout dans le monde, le gouvernement ayant imposé un strict verrouillage du pays.Les restrictions imposées à certaines catégories d'étrangers, comme les diplomates et les hommes d'affaires, avaient ensuite été levées.Entre mars et mai derniers, l'Inde a été frappée par une féroce vague épidémique, avec des pics d'environ 400.000 contaminations et 4.000 décès par jour enregistrés au plus fort de la crise. Mais la propagation de l'épidémie dans ce pays de 1,3 milliard d'habitants a depuis fortement ralenti avec quelque 20.000 nouvelles contaminations et de 200 à 300 décès par jour. Les restrictions imposées ont été levées pour la plupart des activités du pays.Plus de 250 millions de personnes ont bénéficié d'une vaccination complète, soit seulement 20% de la population, et les experts mettent en garde contre une autre vague épidémique.L'économie indienne a, en conséquence, été mise à mal par l'un des plus forts reculs parmi les grandes puissances économique mondiales, replongeant des millions de personnes dans la pauvreté. Le tourisme est un secteur important pour la troisième plus grande économie d'Asie. l'Inde avait enregistré 10,93 millions d'arrivées de touristes en 2019, selon le gouvernement.stu/axn/lth/roc