Le milliardaire, déjà présent dans le transport ferroviaire et aérien, avait prévu cette diversification depuis 2014 et concrétise comme prévu ce projet en 2020. "Je rêve de lancer ma propre ligne de croisières depuis que j'ai une vingtaine d'années et je suis ravi que ce moment arrive", a déclaré Richard Branson.

Il présente vendredi à Douvres, dans le sud-est de l'Angleterre, le Scarlet Lady, premier des quatre paquebots "Lady ships" qui sillonneront les mers et océans.

Le lancement de la compagnie s'effectue en grande pompe, avec festivités et feux d'artifice prévus durant le week-end.

Il tombe alors même que le secteur des croisières traverse une zone de turbulences en raison de l'épidémie de coronavirus, avec en particulier une longue quarantaine à bord du paquebot Diamond Princess au Japon.

Le Scarlet Lady, qui a été construit à Gênes en Italie par Fincantieri, a été conçu pour rappeler le confort des yachts.

Réservé aux plus de 18 ans, il abritera 1.330 cabines et 78 suites, avec de nombreux restaurants et bars, un spa et même un salon de tatouage, pour une capacité de 2.770 passagers et 1.150 membres d'équipage.

Les destinations sont ensoleillése: Costa Maya au Mexique, Puerto Plata en République dominicaine ou encore Key West dans les Bahamas. Le voyage inaugural aura lieu début avril au départ de Miami.

Le deuxième paquebot, Valiant Lady, prendra lui la mer en mai 2021 et offrira des croisières en Méditerranée. Les deux autres seront livrés en 2022 et en 2023.

Virgin Voyages dit veiller au respect de l'environnement et travailler pour assurer un avenir neutre en carbone au secteur des croisières.

Ses paquebots seront équipés d'une technologie qui utilise la chaleur dégagée par les moteurs pour créer de l'électricité, ce qui doit diminuer la demande en carburant.

Le groupe de Richard Branson, 69 ans, est engagé dans plus de 60 activités à travers 35 entreprises, allant du voyage aux télécoms et aux médias en passant par la musique et les services financiers. Fort de 69.000 salariés, il dit servir au total 53 millions de clients dans le monde, pour un chiffre d'affaires de 16,6 milliards de livres.

Le milliardaire, déjà présent dans le transport ferroviaire et aérien, avait prévu cette diversification depuis 2014 et concrétise comme prévu ce projet en 2020. "Je rêve de lancer ma propre ligne de croisières depuis que j'ai une vingtaine d'années et je suis ravi que ce moment arrive", a déclaré Richard Branson.Il présente vendredi à Douvres, dans le sud-est de l'Angleterre, le Scarlet Lady, premier des quatre paquebots "Lady ships" qui sillonneront les mers et océans.Le lancement de la compagnie s'effectue en grande pompe, avec festivités et feux d'artifice prévus durant le week-end.Il tombe alors même que le secteur des croisières traverse une zone de turbulences en raison de l'épidémie de coronavirus, avec en particulier une longue quarantaine à bord du paquebot Diamond Princess au Japon.Le Scarlet Lady, qui a été construit à Gênes en Italie par Fincantieri, a été conçu pour rappeler le confort des yachts. Réservé aux plus de 18 ans, il abritera 1.330 cabines et 78 suites, avec de nombreux restaurants et bars, un spa et même un salon de tatouage, pour une capacité de 2.770 passagers et 1.150 membres d'équipage.Les destinations sont ensoleillése: Costa Maya au Mexique, Puerto Plata en République dominicaine ou encore Key West dans les Bahamas. Le voyage inaugural aura lieu début avril au départ de Miami.Le deuxième paquebot, Valiant Lady, prendra lui la mer en mai 2021 et offrira des croisières en Méditerranée. Les deux autres seront livrés en 2022 et en 2023.Virgin Voyages dit veiller au respect de l'environnement et travailler pour assurer un avenir neutre en carbone au secteur des croisières.Ses paquebots seront équipés d'une technologie qui utilise la chaleur dégagée par les moteurs pour créer de l'électricité, ce qui doit diminuer la demande en carburant.Le groupe de Richard Branson, 69 ans, est engagé dans plus de 60 activités à travers 35 entreprises, allant du voyage aux télécoms et aux médias en passant par la musique et les services financiers. Fort de 69.000 salariés, il dit servir au total 53 millions de clients dans le monde, pour un chiffre d'affaires de 16,6 milliards de livres.