Cet établissement trois étoiles "unique" et "atypique", constitué d'une barge de 650 tonnes reposant sur les flotteurs, sera amarré à une distance de 10 mètres du quai Austerlitz, le long des berges de la Seine qui traverse d'est en ouest la capitale française.

Il comprend 54 chambres de 15 m2 et 4 suites de 30 m2, avec vue sur le quai ou sur le fleuve. Les prix devraient s'échelonner entre 160 et 450 euros. Cet hôtel flottant, qui emploiera 30 salariés, comprend aussi un espace restauration pouvant accueillir 80 personnes, une piscine de 10 mètres de long sur 2 mètres de large et une terrasse à quai de 400 m2.

"L'idée est née de l'architecte naval Gérard Ronzatti souhaitant proposer des solutions pour réinventer les fleuves. Nous avons participé à un appel à projets de la mairie de Paris", a expliqué Christophe Gallineau, président fondateur de Citysurfing.

"C'est un projet qui était un peu fou au départ et qui n'a pas de précédent, pour lequel nous avons investi sur une concession de 20 ans", a ajouté Joachim Azan, président fondateur de Novaxia.

L'hôtel devrait ouvrir au cours du premier trimestre 2016. En attendant, le convoi fluvial, comprenant la coque et l'assemblage des parties, faits dans le nord-ouest de la France, devrait atteindre Paris à la mi-novembre, selon M. Gallineau.

Le coût de construction du "Off Paris Seine" s'élève à 11 millions d'euros, dont 4,5 millions de fonds propres. Il est financé à 57% par le groupe Novaxia, 20% par Bpifrance, 10% par Citysurfing, 6% par Elegancia Hotels, 6% par Licorne Finance et 1% par Euromodules.